Retour sur l’élection américaine – liberté d’expression des militaires – le deux poids-deux mesures des médias

Bonjour à tous,


Aujourd’hui je vous propose trois sujets pour alimenter vos réflexions (pour ceux qui réfléchissent encore le dimanche).


1 – Un retour sur l’élection américaine de Novembre dernier


En Novembre dernier, j’avais écrit un article sur l’élection américaine laissant percer mon intime conviction que des fraudes auraient bien pu inverser le résultat de cette élection.


Aujourd’hui sous la pression d’une majorité des citoyens de l’Arizona, un audit vient d’être ordonné par le Sénat et la Justice de cet État, pour étudier dans le détail les conditions dans lesquelles s’est déroulée l’élection présidentielle de Novembre 2020 et pour contrôler la validité de chaque bulletin de vote.


Si, ce qui est probable, des irrégularités importantes devaient être découvertes, qui inverseraient les résultats de l’élection dans cet État, plusieurs autres États dont les citoyens électeurs doutent massivement de la sincérité du scrutin de Novembre 2020 pourraient suivre l’exemple de l’Arizona.


Elisabeth Dancet, journaliste spécialiste des USA, dont je connais et recommande les compétences, vous détaille cette affaire dont les conséquences pourraient être très importantes.

https://www.francesoir.fr/politique-monde/arizona-laudit-de-tous-les-dangers




2 – Le problème de la liberté d’expression des militaires (sujet lié au précédent)

A l’imitation de leurs camarades français plus de 150 généraux et amiraux US ont publié une lettre ouverte sur leur site FLAG OFFICERS 4 AMERICA.

Ils dénoncent le caractère frauduleux de la dernière élection présidentielle US, mettent en doute la santé mentale du Président déclaré élu, et évoquent le risque de guerre civile. Ils dénoncent également (non sans raison) la désinformation permanente des médias mainstream et la chienlit qui s’installe, en toute impunité, dans certaines villes des États-Unis.


https://img1.wsimg.com/blobby/go/fb7c7bd8-097d-4e2f-8f12-3442d151b57d/downloads/2021 Open Letter from Retired Generals and Adm.pdf?ver=1621030462901


Cette lettre semble bien confirmer qu’un bras de fer se poursuit entre les souverainistes/ patriotes, partisans de Trump, et les «mondialistes» qui ont porté Biden au pouvoir, Cette tribune fait suite à plusieurs autres parues au cours de l’année 2020 et signées par plusieurs centaines de généraux.


Elle est intéressante dans la mesure où elle révèle au grand jour ce qu’est la liberté d’expression dans les Forces Armées US.


Cette liberté est équivalente à celle d’un civil et elle est garantie par le 1er amendement à la seule réserve près de ne pas mettre en danger son unité d’appartenance.

Relire mon article de novembre 2020:

https://reseauinternational.net/relations-armees-societe-civile-aux-usa/

Aux États Unis, un officier général en retraite peut donc dire publiquement, en mentionnant son grade, quel est le candidat qu’il soutient lors d’une élection présidentielle. Plusieurs centaines de généraux le font à chaque élection présidentielle sans que cela n’émeuve qui que ce soit (Politique et médias).


Alors que les gouvernances françaises ont une fâcheuse tendance à emprunter ou imiter le pire de l’allié US, et notamment l’ingérence dans les affaires d’États souverains sous des prétextes mensongers et l’instrumentalisation du terrorisme (Al Nosra fait du bon boulot), opérations dont les conséquences nous reviennent en boomerang sous forme de terrorisme et d’immigration de masse;


Alors que nos gouvernances françaises, mondialistes, européistes et corrompues n’hésitent pas à vendre à la découpe certains de nos plus beaux fleurons industriels et nos technologies stratégiques aux géants US, renonçant à toute indépendance et à toute souveraineté, nos hommes politiques et nos médias feraient bien de s’inspirer de ce que les US ont de meilleur dans le domaine de la liberté d’expression. Un général en retraite n’est pas considéré comme un sous-citoyen de troisième classe aux USA. Pourquoi donc devrait-il l’être en France ?



3 – En pièce jointe ci-dessous, vous trouverez un article de Jean Claude Manifacier, ancien professeur des universités sous le titre: «Palestinian lives matter» comment criminaliser la pensée rationnelle : silence des médias occidentaux, lâcheté des dirigeants.

Cette article est d’une actualité brûlante. L’attitude des médias occidentaux et de ceux qui les contrôlent, dont le biais pro-Israël est incontestable, est mise en pleine lumière.

Bonne lecture

Général Dominique Delawarde


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.