Restrictions des dotations à la gendarmerie nationale

gendarmerie-20090806

Question écrite n° 05573 de M. Jean-Paul Amoudry (Haute-Savoie – UDI-UC) publiée dans le JO Sénat du 28/03/2013 – page 995

M. Jean-Paul Amoudry attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur les vives inquiétudes exprimées par les élus locaux à l’égard des fortes restrictions des dotations en moyens humains et matériels imposées à la gendarmerie nationale.

Si les responsables locaux conviennent de la nécessité de réduire, autant que possible, la dépense publique, notamment les charges de fonctionnement, ils savent aussi qu’en dessous d’un certain seuil, l’exercice des missions de sécurité et de protection des personnes et des biens devient impossible.

Aussi, lui demande-t-il de bien vouloir lui préciser les dispositions que le Gouvernement envisage de prendre afin de permettre aux corps de la gendarmerie d’exercer leurs missions avec les moyens nécessaires.

Réponse du Ministère de l’intérieur publiée dans le JO Sénat du 20/06/2013 – page 1874

Dans un contexte budgétaire contraint, la sécurité des Français demeure une priorité du Gouvernement.

Les moyens attribués à la mission « sécurité » par la loi de finances initiale (LFI) pour 2013 traduisent la volonté du Gouvernement de préserver la capacité opérationnelle des forces de sécurité, tout en associant le ministère de l’intérieur à l’effort général de maîtrise des dépenses publiques au travers de réformes structurelles.

Ainsi, par rapport aux années antérieures, la gendarmerie a vu ses moyens augmenter.

En effet, cette dernière est avant tout une force humaine.

Ses personnels sont sa ressource essentielle pour remplir ses missions de sécurité et de protection des personnes et des biens.

Lire la suite :  Adefdromil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *