Repérés par l’hélicoptère de la gendarmerie, des voleurs en fuite tentaient de se cacher dans un champ

Dimanche 1er mai, les gendarmes de Saint-Orens ont interpellé trois individus près d’une maison, à Auzielle. Ils sont soupçonnés d’être rentrés par effraction dans la propriété.

Capture-decran-2016-05-03-a-16.01.50.png
L’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie a permis de repérer trois individus recherchés par les unités à terre. (Photo d’illustration : Paul Halbedel)

 

Le 1er mai n’a pas été chômé pour tout le monde. Dimanche, les gendarmes de la brigade de Saint-Orens ont eu fort à faire. Aux alentours de 17 heures, une effraction leur a été signalée dans une maison à Auzielle, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Toulouse.

C’est le propriétaire de cette résidence secondaire, isolée en bordure d’un bois, qui a donné l’alerte. Il aurait constaté l’effraction à l’entrée de la maison alors qu’il s’apprêtait à y pénétrer avec un ami et aurait découvert deux jeunes hommes dans le grenier.

Ces derniers auraient alors pris la fuite, rejoints par un troisième homme, relatent les gendarmes de Haute-Garonne.

> LIRE AUSSI : Six personnes interpellées après deux cambriolages près de Toulouse

Repérés par l’hélicoptère de la section aérienne

Alertés, les militaires ont en effet constaté des dégradations et du désordre dans la maison.

Rapidement, les gendarmes partent à la recherche des individus. Épaulés par l’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie, alors en vol, ils interpellent un premier individu, qui tentait de se cacher au milieu d’un champ.

L’hélicoptère repère ensuite deux autres hommes, allongés dans un autre champ, qui ne tardent pas à être interpellés également.

La bonne réactivité des propriétaires et une bonne coordination des moyens de la gendarmerie permettent une fois de plus d’intervenir rapidement et efficacement, se félicite la gendarmerie de la Haute-Garonne sur sa page Facebook.

Les trois individus ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte et des investigations sont en cours.

Source : Actu Côté Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.