Rennes: Liberté conditionnelle autorisée pour Djamel Beghal, le mentor présumé des frères kouachi et d’Amédy Coulibaly

2582

La cour d’appel de Rennes a rendu, début mars, une décision autorisant une liberté conditionnelle suivie d’une expulsion vers l’Algérie pour le mentor présumé des frères Kouachi, détenu près de Rennes.

Djamel Beghal, plus vieux détenu islamiste de France est écroué à la prison de Vezin, près de Rennes, depuis 2014.

En 2005, à son retour d’Afghanistan, Beghal avait été condamné à 10 ans pour avoir projeté un attentat à l’ambassade américaine de Paris.

En 2006, les autorités françaises l’ont déchu de la nationalité française et ont voulu un an plus tard l’expulser en Algérie. Mais la décision avait été annulée en raison des risques de tortures. Il avait été placé en résidence surveillée dans le Cantal et c’est à cette époque qu’il y recevra Coulibaly, rencontré en prison, et Chérif Kouachi, un des assassins de Charlie Hebdo.

Nouvelle peine de 10 ans de prison pour association de malfaiteurs en 2013.

Il est soupçonné de préparer l’évasion d’un ancien du GIA, Smaïn Aït Ali Belkacem, condamné à la perpétuité en France, celui-là même qui a mis le feu à sa cellule de la maison centrale de Vendin-Le-Vieil en début de semaine.

Djamel Beghal est libérable en août prochain mais les autorités algériennes n’ont pas encore délivré de laissez-passer…

Source : Actu Péniteniaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.