Rennes. Condamnés après avoir percutés les gendarmes à 130km/h

Rennes. Deux hommes ont été condamnés à de la prison ferme après une course-poursuite avec les gendarmes, entre Ille-et-Vilaine et Côtes-d'Armor.

Rennes. Deux hommes ont été condamnés à de la prison ferme après une course-poursuite avec les gendarmes, entre Ille-et-Vilaine et Côtes-d’Armor. | Photo d’illustration : Archives Ouest-France.

Il avait fallu quatre véhicules et une herse pour les stopper, mardi, après 45 km de fuite. Deux hommes de 27 et 19 ans ont été condamnés à de la prison, jeudi, à Rennes.

Mardi, vers 18 h, une Peugeot 106 est lancée à folle allure sur la RN164 en direction de Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Vilaine).

Le passager de 19 ans encourage son conducteur. La voiture roule déjà à plus de 130 km/h, parmi la circulation.

Elle est encadrée par trois voitures de gendarmerie, sirènes hurlantes, qui tentent de la stopper. Son conducteur, âgé de 27 ans, n’a pas le permis.

Cannabis et bière

Une heure plus tôt, il était chez lui, à Bruz, près de Rennes, en compagnie de son cousin, à boire de la bière et à fumer du cannabis, avant de prendre la route en direction de Saint-Brieuc. À hauteur de Montauban-de-Bretagne, une déviation est en place pour sécuriser une manifestation des agriculteurs.

45 kilomètres

La 106 arrive au pas et prend la file de gauche pour doubler tout le monde. Un cône de chantier se coince sous la roue.

Un major de la gendarmerie se penche alors tranquillement pour libérer l’objet. Surprise ! Le conducteur accélère, manque d’écraser les agents des routes et le gendarme.

Il prend la fuite. Il est pris en chasse par la brigade. C’est parti pour 45 kilomètres, à frôler la mort.

Ils fanfaronnent

Trois véhicules de gendarmerie encadrent la Peugeot, à plus de 130 km/h, mais ne parviennent pas à stopper les inconscients, qui fanfaronnent dans l’habitacle.

La voiture percute celle des gendarmes. Il faudra crever les pneus de la voiture avec une herse pour les arrêter, à Plémet (Côtes-d’Armor).

« Je ne me souviens pas »

Jugés ce jeudi, en comparution immédiate à Rennes, les deux hommes n’ont bredouillé que de maigres explications : « C’est l’alcool qui m’a poussé à ça. Je ne me souviens pas, c’est le trou noir. »

Le conducteur est condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve. Le passager écope d’un an de prison, dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve. Ils ont tous les deux été incarcérés à l’issue de l’audience.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.