Reims-Thillois : des blocs de pierre pour éviter l’installation de “Gilets jaunes”

pierres_thillois-4513715Près du rond-point de Thillois (Marne), une soixantaines de blocs a été mise en place pour éviter une nouvelle installation de « Gilets jaunes ». / © D.C. – France 3 Champagne-Ardenne

Mercredi 13 novembre, des blocs de pierre ont été mis en place le long de la RN 31, près du rond-point de Thillois (Marne). Alors qu’une manifestation est prévue ce week-end pour fêter le premier anniversaire du mouvement, ce chantier a pour but d’éviter une nouvelle installation de « Gilets jaunes ».

L’endroit était devenu le Q.G. des « Gilets jaunes » marnais. Il y a maintenant un an, lors de la naissance du mouvement, ils s’y étaient installés plusieurs mois, dressant leur baraques en bois et rallumant régulièrement leur feu de camp. Ce lieu de ralliement avait fini par prendre le nom symbolique de « rond-point de Thillois« , près de Reims.

Les mois ont passé et l’image offerte aux automobilistes le long de la RN 31 est aujourd’hui tout autre. Ce mercredi 13 novembre, une entreprise de travaux publics a installé une soixantaine de blocs de pierre faisant désormais obstacle à tout stationnement. Selon nos informations, ce chantier a pour but d’empêcher l’érection d’un nouveau campement : ce samedi, à l’occasion du premier anniversaire du mouvement, une manifestation organisée via différents groupes Facebook est en effet prévue à cet endroit.

« Aucun blocage n’est prévu. Tout ce que l’on veut, c’est se montrer »

Le maire de Thillois, Jacques Bourgogne, assure qu’il ne s’agit pas d’une initiative de la municipalité : « Je n’ai rien demandé à personne ! J’ai appris cela aujourd’hui, comme vous. Cela vient sûrement de la préfecture, car j’ai beaucoup fait appel à eux : quand les « Gilets jaunes » bloquaient la circulation, cela devenait trop dangereux ! » Contactée par téléphone, la préfecture de la Marne n’a pas confirmé ou infirmé l’information.

Du côté des « Gilets jaunes », la nouvelle surprend. « C’est bizarre, s’étonne Clo, figure emblématique du mouvement dans la commune. Aucun blocage n’est prévu samedi. Tout ce que l’on veut, c’est se montrer, et montrer que nous ne sommes pas contents, que nous n’avons pas été entendus. » Néanmoins, un appel à bloquer le rond-point a été relayé des dizaines de fois sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, des membres de groupes privés « Gilets jaunes » invitent les internautes à bloquer l’intersection à partir de 6 heures ce samedi, comme en témoigne cette publication.

capture_gj-4513949Plusieurs membres de groupes Facebook « Gilets jaunes » appellent à bloquer le rond-point de Thillois. / © France 3 Grand Est

En contact permanent avec des sympathisants du mouvement, Clo conteste. Elle affirme que « personne ne veut faire un autre campement ou bloquer« .

Ceux qui demandent ça, ce ne sont pas des vrais « Gilets jaunes », ce sont des fouteurs de merde, comme partout. Nous, on veut juste marquer le coup pour l’anniversaire.
Clo, « Gilet jaune » de Thillois.

Si les « Gilets jaunes » ignorent désormais à quel endroit exact ils se réuniront près du rond-point, une chose est sûre : ce week-end, ils seront présents à Thillois, blocs de pierre ou pas. « On veut juste dire que rien n’a changé, s’émeut Clo. Dire que le prix du gasoil a reflambé, que la réforme des retraites, on n’est pas d’accord, et qu’on réclame toujours le référendum d’initiative partagée. »

Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.