Quimperlé. Gendarmerie : près de 12 interventions par jour

Les gendarmes au grand complet, mardi matin, à Moëlan-sur-Mer

Les gendarmes au grand complet, mardi matin, à Moëlan-sur-Mer | Ouest-France

Les gendarmes de la compagnie de Quimperlé ont fêté leur Sainte-Geneviève. L’occasion d’un tour d’horizon d’activités en chiffres et d’annoncer de prochains départs au commandement.

« La compagnie de gendarmerie de Quimperlé est représentée par une centaine de militaires qui agissent sur un territoire de 1 000 km2 pour une population de 100 000 hommes et femmes, hors population estivale » En quelques chiffres, le chef d’escadron Philippe de Laforcade décrit son territoire d’action à ses invités.

Commandant de la compagnie de gendarmerie de Quimperlé, il recevait, hier, ses effectifs d’active et retraités, des élus du pays de Quimperlé ainsi que des représentants des corps constitués et de la société civile pour la traditionnelle fête de la Sainte-Geneviève.

Aux militaires et personnalités présents, le commandant rappelle « ce qui nous structure collectivement » ainsi que les trois axes qui régissent les missions des gendarmes : « Le sens du service public, la polyvalence et l’adaptabilité, l’esprit de corps. »

3 453 interventions

Le chef d’escadron dresse le bilan de l’année de son territoire qui englobe Quimperlé agglomération, ainsi que les secteurs de Rosporden et Pont-Aven, du côté de Concarneau Cornouaille Agglomération.

« Nous avons opéré 3 453 interventions, soit près de douze par jour, résume le commandant. Vingt-trois accidents se sont produits dont le bilan est de six personnes tuées et 19 blessées. Ce bilan est en baisse de 40 % et de 25 % pour ce qui est des personnes tuées. Cela justifie la poursuite de la répression. Nous luttons au quotidien par rapport aux fléaux que sont l’alcool, les stupéfiants et la vitesse. »

Depuis le début de l’année, 2 360 crimes et délits ont été constatés, occasionnant l’audition de 836 personnes et le placement en garde-à-vue de près de 90 personnes. Sur le territoire, Philippe de Laforcade souligne « la baisse des cambriolages. »

En 2016, les gendarmes de la compagnie ont assuré 1 000 heures de missions liées aux troubles de l’ordre public pour encadrer et sécuriser les manifestations d’agriculteurs ou encore celles des opposants à la loi Travail, ou d’autres.

« La gendarmerie est sur tous les fronts », relance le commandant de la compagnie qui précise l’action de la gendarmerie dans le cadre de l’état d’urgence et remercie les réservistes pour leur soutien. Pour lui, « au-delà des chiffres, il existe une réalité humaine et sociale » que gendarmes et société civile connaissent et « touchent du doigt. Les gendarmes sont des personnes solides, véritables points d’appui à la population. Ils ne sont pas des machines et méritent la considération de la société ».

L’année 2017 verra du changement à la tête de la compagnie.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.