QUERCITAIN L’heure du bilan pour la gendarmerie avant l’heure du déménagement

C’est à la mairie de Le Quesnoy qu’a eu lieu jeudi après-midi l’inspection annoncée des gendarmes du Quercitain. L’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétro sur l’année 2016 où la délinquance a été stable malgré une hausse de l’insécurité routière. Le commandant Joël Kerleau en a profité pour annoncer le déménagement des militaires vers une nouvelle caserne dans quelques mois.

D’ici quelques mois, les militaires de la brigade de le Quesnoy vont emménager dans des nouveaux locaux.

D’ici quelques mois, les militaires de la brigade de le Quesnoy vont emménager dans des nouveaux locaux.

Ils sont venus, ils sont tous là. En présence d’élus du secteur, les gendarmes de la brigade du Quesnoy organisaient, jeudi, leur inspection annoncée.

Un moment toujours propice à un bilan chiffré de l’année écoulée, auquel le commandant Joël Kerleau, à la tête de la compagnie de gendarmerie d’Avesnes, n’a pas dérogé. «  En 2016, nous avons recensé un total de 734 crimes et délits, soit une baisse de 2 % par rapport à l’année précédente  », selon Joël Kerleau.

UN PEU PLUS DE MILLE INTerventions au total

Si on regarde les chiffres de plus près dans le détail pour le Quercitain, on note une baisse de 84 faits sur les escroqueries et infractions financières, mais une hausse de 64 faits pour la délinquance d’appropriation. Un domaine qui englobe les cambriolages…

Enfin, le taux d’élucidation d’enquête pour les gendarmes – qui témoigne, entre autres, de leur efficacité – culmine à 40 % et les hommes de la brigade auront réalisé un total d’environ 1 016 interventions. Soit une baisse de 10 % par rapport à 2015.

Seul ombre au tableau, l’insécurité routière, dont les chiffres sont en bernes partout dans l’arrondissement d’Avesnes-sur- Helpe. En 2016, les routes du Quercitain ont été le théâtre de quatre violents accidents, dont deux mortels.

Pas de mystère pour le commandant Kerleau, dont les équipes relèvent toujours les mêmes mauvais comportements auprès des automobilistes. «  Notamment la vitesse et l’alcool  », dit-il.

Joël Kerleau compte sur la mise en place des saisies administratives de véhicules depuis janvier, pour inverser la tendance.

2017 sera une année de grand chambardement pour les militaires de la brigade du Quesnoy. Ils vont emménager dans des locaux flambant neuf. «  Cela devrait se faire d’ici quelques mois  », a annoncé Joël Kerleau. Après avoir essuyé une série de retards, le chantier de la nouvelle caserne est désormais sur de bons rails. Le public pourra enfin être accueilli dans des installations optimales.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.