Quand l’Armée de Terre abandonne ses soldats

Cyclisme – Continental. Disparition. Le ministère des Armées a supprimé sans préavis son équipe professionnelle.

Le temps des sourires. Benjamin Thomas, Stéphane Poulhiès, Julien Loubet et Stevent Tronet au départ de la «Route du Sud-La Dépêche du Midi.» / Photo DDM, Th.B.
Le temps des sourires. Benjamin Thomas, Stéphane Poulhiès, Julien Loubet et Stevent Tronet au départ de la «Route du Sud-La Dépêche du Midi.» / Photo DDM, Th.B.
 

Il y a trois ans, après avoir écumé les rangs amateurs, l’Armée de Terre annonçait son statut Continental pour 2015. L’aventure, si forte en terme d’image vient de prendre fin brusquement.

Garde à vous ! Repos. Repos définitif, vous passerez à la caserne pour régler les détails et rendre vos paquetages. À l’heure où la France sanctifie son drapeau et encourage ses plus fiers représentants à chanter la Marseillaise à s’en faire péter la glotte, Florence Parly, ministre des Armées vient d’écrabouiller une poignée de ses ambassadeurs les plus motivés. Il n’y aura plus d’équipe de l’Armée de Terre dans le peloton. La mise à pied a eu lieu sans élégance, sans un mail, sans un coup de fil. À la baïonnette.

Romain Campistrous : «Tombé de haut»

«David Lima m’a lu un article du Parisien qui annonçait la décision» explique Steven Tronet, l’ancien champion de France qui roulait de l’Aude vers le Nord où il vient de déménager. «Moi, c’est mon agent, Philippe Raimbaud, qui m’a prévenu, je suis tombé de haut, raconte Romain Campistrous, le Tarnais qui va rejoindre les rangs de son ancien club, le SC Blagnac-VS 31, certains avaient des contrats de quatre ans jusqu’en 2022, nous, on pensait que ça allait durer une saison supplémentaire mais non…»

Tous liés par contrat et tous militaires, les coureurs ne pouvaient signer dans une autre formation. «Du coup, on va être détachés, mis à disposition, poursuit le poids plume blagnacais, des athlètes comme Martin Fourcade, Florent Manaudou et pas mal de cavaliers avaient un statut différent de sportifs de haut niveau, nous, c’était différent».

Merci Madame Parly…

Le seconde classe Campistrous, Rom’s pour les amis, va continuer à toucher son solde pendant un an. «J’étais un peu dégoûté au début, on préparait déjà le début de saison, on devait partir en stade de cohésion…» Fini le Camp des Loges, à Saint-Germain, la formidable ambiance qui a guidé les étapes d’une belle histoire. «Il restera ce truc entre nous… On était les gars de l’armée de Terre. Un père m’a dit l’autre jour qu’il adorait ce qu’on avait fait que son fils voulait être militaire mais qu’il n’en était plus tout à fait sûr».

L’UNCP demandes des comptes, la raison financière est avancée mais le fait de stopper si brusquement va coûter plus cher que de poursuivre au moins un an !

Voilà comment on déchire une image, une vraie. Jean-Yves Le Drian, passionné de vélo et à l’origine de la création de l’ADT n’a pu s’opposer à Madame Marly. Spécialiste de l’économie et de l’emploi au PS, elle doit avoir ses raisons. Espérons-le en tout cas…


Ils restent pros

Damien GAUDIN : 31 ans/DIRECT ENERGIE

Romain LE ROUX : 25 ans/FORTUNEO OSCARO

Julien LOUBET : 32 ans/EUSKADI MURIAS

Jérôme MAINARD : 31 ans /ROubais Lille Métropole

Benjamin THOMAS : 22 ans/FDJ

Yannis ISSAAD : 24 ans/CAJA RURAL SEGUROS


Ils redescendent amateurs

Bryan ALAPHILIPPE : 22 ans/Team Pro Immo Nicolas Roux

Romain CAMPISTROUS : 25 ans/GSC Blagnac-VS 31

Fabien CANAL : 28 ans/Charvieu Chavagneux Isère

Bastien DUCULTY : VCC 25 ans/Villefranche en Beaujolais

Yann GUYOT : 31 ans/VC Rouen

Kevin LE BRETON : 24 ans/UC Cholet 49

Jordan LEVASSEUR : 22 ans/VC Toussy

Stéphane POULHIES : 32 ans/Albi VS Occitane

Jimmy RAIBAUD : 26 ans/CR4C Roanne

Thomas ROSTOLLAN : 31 ans/ACV Aix en Provence ?


Ils ne savent pas

Morgan KNEISKY : 30 ans

Steven TRONET : 31 ans

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.