Puy-de-Dôme. Les gendarmes publient les photos de 200 objets volés

puy-de-dome-les-gendarmes-publient-les-photos-de-200-objets-volesLes gendarmes cherchent notamment les propriétaires d’une trentaine de bagues volées. | Brigade de recherches de Clermont-Ferrand

Les gendarmes de Clermont-Ferrand ont diffusé sur Internet les photos de plus de 200 objets volés pour retrouver leurs propriétaires, ce mercredi 7 février. Ils sont issus d’une série de cambriolages élucidée fin 2017.

Plus de 200 objets volés attendent de retrouver leurs propriétaires dans le Puy-de-Dôme. La gendarmerie de Clermont-Ferrand a en effet publié leurs photos sur Internet, ce mercredi 7 février.

Les militaires ont élucidé une série de cambriolages et ont interpellé plusieurs individus le 29 novembre dernier, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes. C’est dans le cadre de cette vaste opération qu’ils ont mis la main sur un butin impressionnant : bijoux, multimédias, outillages…

Gendarmerie du Puy-de-Dôme

mardi

[ Bijoux volés (et autres objets) recherchent légitimes propriétaires ]

A partager largement, en particulier sur les départements 63, 03 , 42 .
Les faits peuvent remonter à l’ensemble de l’année 2017 .

Afficher la suite

section de recherches de Clermont-Ferrand 63 BIJOUX
sr-63.webnode.fr

Des faits commis entre mars et novembre 2017

Les cambriolages auraient eu lieu entre mars et novembre 2017. Une grande partie d’entre eux se sont produits en octobre et en novembre dans les secteurs de Clermont-Ferrand, Riom et Issoire. « Les investigations menées par les enquêteurs de la brigade des recherches ont permis de cibler une équipe de malfaiteurs domiciliés à Cébazat et Clermont-Ferrand », indique la brigade de recherches sur le site où les photos ont été publiées.

Cinq mis en cause, jugés en comparution immédiate, ont été condamnés à des peines de prison ferme.

Photos des objets volés en ligne

« Les auteurs ne se sont pas contentés de commettre des méfaits dans la couronne Clermontoise mais également dans des départements voisins (Allier, Rhône) », précisent les gendarmes.

Les militaires ont également mis en ligne un formulaire à remplir pour récupérer un objet. Les propriétaires devront prouver, photos ou factures à l’appui, que le bien leur appartient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.