Privatisation de la Française des jeux

principal-52135

Attention aux faux sites d’investissement

L’offre d’achat d’actions de la Française des jeux (FDJ) a démarré et se termine le 20 novembre. L’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde les épargnants sur l’existence de sites frauduleux qui profitent de cette opération pour inciter des particuliers à souscrire. Il s’agit en fait d’arnaques.

 

La Française des jeux (FDJ) est en cours de privatisation, l’État cédant 52 % du capital. Le processus de son introduction en Bourse a démarré, avec le lancement d’une offre à prix ouvert, le 7 novembre. L’opération se termine le 20 novembre. Les particuliers peuvent ainsi acheter des actions de cette société qui ne connaît pas la crise (5 % de croissance par an en moyenne depuis 25 ans, selon la FDJ). L’événement suscite l’engouement des futurs actionnaires, mais aussi… des escrocs ! Toujours alertes sur les bonnes affaires, ils n’ont pas tardé à s’emparer d’un tel succès.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a mis en garde contre « l’apparition de plusieurs sites Internet frauduleux offrant à des épargnants la possibilité d’acquérir des actions de la Française des jeux sans y être autorisés ». Ces pages Web, qui reprennent à leur compte les informations délivrées sur le site officiel de la Française des jeux (www.fdj-devenir-actionnaire.com), incitent les visiteurs à souscrire. Pour obtenir davantage de renseignements, l’internaute doit entrer ses coordonnées (nom, e-mail et numéro de téléphone). Tous les liens présents sur l’unique page du site renvoient vers ce formulaire qui vise à récupérer les données personnelles des potentiels investisseurs. Les victimes qui enverraient de l’argent n’auront en réalité acheté aucune action et ne reverront plus leur argent.

original-52123

Source : Que choisir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.