Prise record pour les gendarmes, qui saisissent 775 pieds de cannabis chez un particulier

Prise record pour les gendarmes auscitains./Photo DDM

Prise record pour les gendarmes auscitains./Photo DDM

Ce samedi 11 février, les gendarmes gersois ont réalisé une prise record de plants de cannabis à la faveur d’un contrôle routier. Il était 16h15 lorsque la patrouille de la brigade de gendarmerie d’Auch croise une voiture à Pessan. Les gendarmes décident de la contrôler, mais le temps d’effectuer le demi-tour, le véhicule a disparu. Après quelques recherches dans le secteur, ils localisent la voiture un peu plus loin, abandonné.

Les gendarmes inspectent les alentours, et ne tardent pas à retrouver le conducteur, caché derrière un local poubelle. Une forte odeur de cannabis émane de lui, et il avoue rapidement qu’il vient de fumer un joint.

Les militaires lui annoncent qu’ils vont lui relever une conduite sous l’emprise de stupéfiants, mais lui demandent également s’il lui reste du cannabis chez lui. Il faudra un bon quart d’heure de discussion pour que l’homme finisse par dire, de mauvaise grâce, qu’il possède 20 pieds de cannabis dans son garage.

Tout le monde remonte dans le véhicule des gendarmes, destination le domicile du conducteur. Sur place, dès l’extérieur du bâtiment, on peut apercevoir une petite centaine de pieds de cannabis dans le fond d’un garage ouvert. Devant la découverte, la patrouille alerte l’officier de permanence, qui une fois sur place décide d’une mesure de garde-à-vue et d’une perquisition au domicile en flagrance.

C’est une caverne d’Ali Baba du cultivateur de cannabis que découvrent alors les gendarmes auscitains… Des cultures de cannabis sont retrouvées dans tout le rez-de-chaussé de la maison, la chaufferie et même les poulaillers. En tout, 775 pieds de cannabis sont saisies, auxquels s’ajoutent quelques grammes de résine de fabrication artisanale, de nombreuses lampes à UV, utilisés pour faire pousser les plants à l’intérieur, le téléphone et l’ordinateur portable du mis en cause.

Pour sa défense, le “cultivateur” assure qu’ll s’agissait de satisfaire une consommation personnelle, liée à des douleurs que la pharmacopée traditionnelle ne parvient pas à soulager. L’ensemble représente la plus importante saisie de pieds de cannabis du groupement de gendarmerie départementale du Gers. La garde à vue a été levée dimanche midi, et le dossier est désormais entre les mains de la justice.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *