Pression migratoire : un nouveau peloton pour la gendarmerie de Calais

Les vœux formulés jeudi à Arras par la préfète du Pas-de-Calais aux forces de sécurité avaient une résonance particulière, avec en toile de fond les attentats parisiens et la crise migratoire à Calais. Fabienne Buccio a notamment annoncé la création d’un cinquième peloton au sein de l’escadron de gendarmerie mobile de Calais.

Un cinquième peloton de 22 militaires de la gendarmerie mobile sera présent à la citadelle.   PHOTO JEAN-PIERRE BRUNET

Jeudi matin, la préfète du Pas-de-Calais a présenté ses vœux. L’occasion pour elle d’annoncer la création d’un cinquième peloton de gendarmes mobiles (soit 22 militaires) basés à Calais (*). Les forces de l’ordre viendront renforcer les équipes présentes à la citadelle (quatre pelotons dont un dit de soutien). Ce cinquième peloton permettra de maintenir des militaires en permanence sur le secteur. Ils interviendront à la fois sur la lutte contre les filières clandestines mais ils pourront aussi venir épauler la gendarmerie départementale sur des faits relevant d’une atteinte aux biens des personnes.

En parallèle, ce sont quatre postes de sous-officiers qui seront créés au sein de la gendarmerie départementale, à la communauté de brigades de Fréthun-Guînes.

« Une bouffée d’oxygène »

« C’est une demande qu’on avait formulée et qui a été entendue par la direction générale, indique le colonel Vincent Bereziat, commandant du groupement de gendarmerie départementale du Pas-de-Calais. C’est la première fois qu’une unité est renforcée par autant de militaires. Ce sera une bouffée d’oxygène pour la communauté de brigade de Fréthun-Guînes. » On compte déjà à Calais près de 1 900 forces de l’ordre toutes confondues : 496 gendarmes dont 450 gendarmes mobiles, 960 policiers dont 735 CRS et 442 fonctionnaires de la police aux frontières (PAF).

(*) Il a été décidé de créer un cinquième peloton en gendarmerie mobile dans vingt-trois casernes en France. Dans le Pas-de-Calais, celles de Noyon, Valenciennes et Calais en bénéficieront.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.