Près de Rennes. Ivre, il frappe un gendarme avec la plaque d’une voiture

seine-et-marne-ivre-il-se-soulage-dans-le-hangar-des-gendarmes

Vendredi soir, les gendarmes se sont présentés devant un domicile à Plélan-le-Grand. Ils recherchaient un automobiliste qui avait pris la fuite après un accrochage. | Archives Ouest-France/ photo d’illustration

Vendredi soir, les gendarmes se sont présentés devant un domicile à Plélan-le-Grand. Ils recherchaient un automobiliste qui avait pris la fuite après un accrochage. Ils sont tombés face à un homme énervé qui a frappé l’un d’eux.

Vendredi vers 21 h, les gendarmes de Montfort-sur-Meu sont appelés pour un délit de fuite après un accrochage sur un parking, à Plélan-le-Grand, à l’ouest de Rennes.

L’un des automobilistes impliqué a quitté précipitamment les lieux. Les occupants de la voiture endommagée l’ont suivi et ont donné aux forces de l’ordre l’adresse où il s’est rendu.

En état d’ivresse

Les gendarmes se présentent au domicile en question. Deux femmes viennent au portail de la maison, puis deux hommes, en état d’ivresse.

Un gendarme veut alors vérifier si le véhicule porte des traces de l’accrochage. Un des deux hommes se met en colère. Il arrache la plaque d’immatriculation de la voiture et l’utilise pour frapper le gendarme. Ce dernier est blessé au visage. Il a été transporté à l’hôpital pour des points de suture.

Garde à vue

Des renforts sont arrivés ensuite. Les deux hommes ont été interpellés dans la rue au moment où ils quittaient la maison, et placés en garde à vue.

Celui a porté les coups, âgé de 34 ans, a été placé en détention, ce week-end, à la prison de Vezin, en attendant sa comparution, mardi, devant le tribunal correctionnel. Il sera poursuivi pour « violences aggravés » et « rébellion en réunion ».

L’autre homme interpellé est ressorti libre après son audition. Il sera convoqué devant le tribunal, en mai prochain, pour « rébellion en réunion ».

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.