Près de Châteaubriant, agriculteurs et gendarmes stoppent les teufeurs

Une free party a été empêchée dans la nuit de samedi à dimanche par l'intervention des agriculteurs et des gendarmes, entre Issé et Moisdon-la-Rivière.

Une free party a été empêchée dans la nuit de samedi à dimanche par l’intervention des agriculteurs et des gendarmes, entre Issé et Moisdon-la-Rivière. | Archives Ouest-France

Nuit de samedi à dimanche agitée dans un champ, entre Issé et Moisdon. De minuit à 5 h, le ton est monté entre environ 400 teufeurs présents à une free party sauvage et quelques agriculteurs en colère, et arrivés en urgence avec leurs tracteurs. La gendarmerie est intervenue pour éviter des débordements. Les teufeurs ont été contraints de couper le son.

Environ 400 teufeurs ont investi un champ, vers minuit, au lieu-dit le Grand chemin, entre Issé et Moisdon-la-Rivière, près de Châteaubriant. Une free party non déclarée, parfaitement illégale.

Très vite, le tapage est signalé à la gendarmerie de Châteaubriant. Très vite aussi, sept à huit agriculteurs mécontents arrivent sur place, chacun avec son tracteur, pour bloquer les accès.

« Le ton est monté verbalement. Mais sans bagarre, raconte le commandant de la compagnie de gendarmerie, Sébastien Desbrest. Les agriculteurs ont mis une bonne pression aux teufeurs. Ceux-ci ont voulu négocier en proposant un dédommagement, mais les agriculteurs n’ont pas cédé. L’organisateur a obtempéré. L’action conjointe des agriculteurs et des gendarmes a fait cesser la free party. »

Le mur de son a été coupé vers 3 h. Le temps de vider les lieux, il était 5 h.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.