Pour le général Soubelet, il est « normal » de prolonger l’état d’urgence

REPLAY – INVITÉ RTL – Un temps proche d’Emmanuel Macron, l’ex-numéro trois de la gendarmerie nationale se présente aux législatives à Issy-les-Moulineaux, sans étiquette.

Ancien général de corps d’armée et ex-numéro trois de la gendarmerie, Bertrand Soubelet se présente aux législatives sans étiquette à Issy-Les-Moulineaux. Un temps proche d’Emmanuel Macron et d' »En marche ! », il a depuis « pris ses distances » avec le président de la République.

Emmanuel Macron a annoncé vouloir la prolongation de l’État d’urgence jusqu’au 1er novembre, ce 24 mai. Bertrand Soubelet estime qu’il « ne lui appartient pas de dire que c’est la bonne décision », mais déclare : « Ce que j’observe, c’est que notre état fonctionne. […] Cela me paraît tout à fait normal que l’on aille vers la prolongation de l’état d’urgence« .

Le président souhaite aussi une nouvelle loi pour renforcer la sécurité, hors état d’urgence. Cela veut dire que des mesures, qui ne sont possibles aujourd’hui que dans le cadre de l’état d’urgence, pourraient être introduites dans la loi courante. « Il faut profiter de l’état d’urgence pour faire en sorte de modifier nos modes opératoires sans pour autant nuire aux libertés publiques », estime Bertrand Soubelet.

Il regrette que « des gens qui se réclament de tas d’associations vous empêchent d’avancer. Ils disent qu’on va tuer les libertés publiques. il faut arrêter ça ! J’entends ça depuis 25 ans et je trouve que ça n’est pas très sérieux ».

Source : RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.