Possible relocalisation des onze gendarmes de la brigade motorisée sur Cadalen courant 2016

Sécurité

Possible relocalisation des onze gendarmes de la brigade motorisée sur Cadalen courant 2016
Possible relocalisation des onze gendarmes de la brigade motorisée sur Cadalen courant 2016

La possible relocalisation de la section de la Brigade motorisée de gendarmerie basée à Saint-Juéry sur Cadalen a provoqué la réaction de Blandine Thuel, élue PS d’opposition au sein du conseil municipal. Sur son blog, elle évoque la réception le 10 janvier dernier, à leur demande, des représentantes des femmes de la brigade motorisée (BMO) de gendarmerie basée à Saint-Juéry. «Nous avons ainsi appris cette possible relocalisation envisagée courant 2016, mettant ainsi fin à une présence datant de plus de 30 ans sur notre commune. Nous regrettons que ce point n’ait pas fait l’objet d’une information lors du dernier conseil municipal.»

Et la vice-présidente du Grand Albigeois de poursuivre : «La présence de cette brigade motorisée est très importante pour le territoire au plan économique et social, par la participation de 11 familles, soit une trentaine de personnes, à la vie économique, à l’activité de nos commerces et aussi au dynamisme de nos associations dans lesquelles un grand nombre de ces familles s’impliquent au quotidien. Dix personnes, enfants ou adultes, sont inscrites dans une association sportive, six familles fréquentent les Francas et cinq enfants sont scolarisés en primaire, quatre au collège et un en maternelle.»

D’un point de vue sécurité, la présence de la BMO représente également un point crucial pour l’élue saint-juérienne «car la localisation au cœur de Pratviel permet une présence régulière des équipes motorisées en entrant ou en sortant de la gendarmerie. Cet aspect est particulièrement important sur notre commune. En effet, depuis la fermeture du commissariat et avec la sortie de notre commune de la politique de la ville des quartiers prioritaires, le départ de la gendarmerie serait perçu comme une nouvelle fragilisation sur un quartier qui reste malgré tout une zone sensible pour les riverains.» Alors face à la menace évoquée par Blandine Thuel, la résistance s’organise en ville. «Des affiches dans les commerces de la ville ont été mises en place ces derniers jours avec une démarche de pétition dans les jours à venir.» Pour sa part, le colonel Renier (lire encadré)par le d’une «réflexion en cours pour amener le groupement du Tarn à demeurer performant à moyen constant.»


«Une réflexion pour être plus performant»

Le colonel Sylvain Renier, commandant du groupement de gendarmerie du Tarn a évoqué hier au sujet de cette possible relocalisation courant 2016 des onze motards de la BMO de Saint-Juéry et leurs familles vers la communauté de brigade de Cadalen «une réflexion menée à la demande de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) dans le cadre de l’organisation du groupement tarnais. Il s’agit pour nous simplement de continuer à demeurer performant à moyen constant. J’ai présenté ce lundi aux gendarmes de la BMO de Saint-Juéry, et exceptionnellement à leurs épouses, cette réflexion. J’en ferais de même lundi prochain avec le maire. J’admets que toute possible dissolution amène de l’inquiétude. Mais je ne suis pas décisionnaire. Ce sont la DGGN et le préfet du Tarn. Par ailleurs, je signale que cette brigade se situe en zone police dans un secteur où je ne peux que saluer leur travail.»

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.