Police et gendarmerie aux aguets pour cet été

Police et gendarmerie aux aguets pour cet été

Police et gendarmerie aux aguets pour cet été

L’été débute avec des habitants qui ne veulent pas s’angoisser pour leurs biens pendant qu’ils sont en vacances. Les gendarmes (l’adjudant chef Pourtet et le gendarme Demé, à Carentan) et les policiers multiplient les opérations de contrôle et de sensibilisation.

Lutte contre les cambriolages et pour la sécurité des personnes. Ne pas laisser vos clés de maison sous le paillasson ou dans le pot de fleurs, ne pas laisser la boîte aux lettres déborder de courrier et prospectus, ne pas laisser de fenêtre ouverte, installer un projecteur lumineux détecteur de lumière au niveau de votre porte d’entrée ou de garage, voire une caméra, vraie ou factice, orientée vers la porte… Ne pas cacher bijoux ou argent entre les piles de linge : ce sont les cachettes les mieux connues !
Autant de conseils qui sembleront évidents à certains et qui seront précieux pour d’autres. En tout cas, le début de l’été réactive les sentiments d’inquiétude face aux cambriolages… à juste raison parfois, car si on ne constate pas une envolée du nombre de cambriolages sur notre territoire, il y en a chaque année qui vont forcément viser les plus angéliques ou les plus imprudents. Gendarmerie et police sont donc particulièrement mobilisées sur l’opération Tranquillité vacances.
Même si l’opération ne s’applique plus uniquement en juillet-août, mais bel et bien tout au long de l’année. C’est-à-dire à n’importe quel moment durant lequel des habitants partent quelques jours et veulent être rassurés par le fait que leur bien (habitation, appartement, voire petit commerce ou entreprise artisanale…) ne sera pas dévalisé en leur absence.

Un effet également dissuasif
En s’inscrivant gratuitement sur les registres de la police ou de la gendarmerie, selon que l’on habite en zone urbaine ou en zone rurale, on va bénéficier d’un passage régulier des patrouilles autour du bâtiment signalé. Ainsi, toute éventuelle anomalie sera repérée promptement et signalée. Sans négliger en plus le fait que le passage régulier des forces de l’ordre au niveau d’une propriété a un effet fortement dissuasif sur des cambrioleurs qui seraient en repérage.
Le commissaire divisionnaire Maudier, patron des policiers et le commandant Mersier, à l’hôtel de police de Saint-Lô, estiment en plus que “cela permet aux patrouilles d’avoir des parcours avec des points de passage prioritaires, qui évitent de disperser leurs efforts de façon désordonnée. C’est comme ça qu’on est le plus efficaces”.
Côté gendarmerie, le capitaine Bénévent, de Saint-Lô, et les équipes du lieutenant Néel, de Carentan, ont une ambition qui va dans le même sens, pour informer ceux qui s’inscrivent à Tranquillité vacances : “Essayer de mettre en garde les personnes isolées contre les pièges des cambrioleurs, rappeler que cela n’arrive pas qu’aux autres et assurer une surveillance bien ciblée”.

Pratique. Commissariat de police à Saint-Lô, rue des Noyers : 02 33 72 68 00. Centre d’appel gendarmerie à la caserne de Saint-Lô route de Tessy : 02 33 75 50 00. Contact dans les brigades de proximité.


Aide particulière pour les seniors

Il a travaillé toute sa vie comme exploitant agricole à Auxais, dans la campagne carentanaise. Mais depuis une douzaine d’années, Jules Leclerc, octogénaire, et son épouse, se sont installés à Carentan, dans un petit pavillon en ville, pour y prendre une retraite paisible, à proximité des commerces et services. Mais M. Leclerc sait que les personnes âgées sont exposées aux mauvaises intentions des malfaiteurs. Il est donc vigilant sur les imprudences à éviter dans la vie quotidienne. Il a quelques réflexes utiles déjà bien ancrés : “si je vois rôder une voiture suspecte, je relève son numéro. Et en cas de danger, j’appelle le 17”. Surtout, il apprécie d’être en contact régulier avec la gendarmerie, dans le cadre de l’opération Tranquillité seniors, parallèle à l’opération Tranquillité vacances. Les gendarmes sont particulièrement attentifs à la tranquillité des personnes âgées qui se sont signalées à leurs services et leur rappellent des règles de bon sens par rapport aux faux démarcheurs…

Source : La Manche Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *