Plouguenast. L’ancienne gendarmerie est à vendre… aux enchères

plouguenast-l-ancienne-gendarmerie-est-vendre-aux-encheresL’ancienne gendarmerie de Plouguenast est mise aux enchères à 159 000 €, sur le site webencheresimmo.com, par le Département. | Ouest-France

Le Département, propriétaire des bâtiments de l’ancienne gendarmerie de la commune, cherche à la vendre. Elle sera mise aux enchères à la mi-mars. Deux personnes seraient intéressées.

« Il s’agit d’un bien réellement original, c’est donc difficile de fixer un prix. » Thibaut Guignard, premier vice-président au conseil départemental parle ici de l’ancienne gendarmerie de la commune de Plouguenast, en vente aux enchères à partir du 13 mars. L’offre est cependant déjà en ligne.

Un héritage de l’État

Il y a maintenant dix mois, en avril 2017, le Département envoyait un courrier à la municipalité pour lui annoncer la mise en vente de l’ancienne gendarmerie, située rue Félix-Couteau. Depuis longtemps, ce bâtiment était jugé vétuste et n’abritait plus les gendarmes installés depuis bientôt trois ans dans une gendarmerie moderne avec des pavillons confortables à quelques centaines de mètres. Cette ancienne structure appartenait autrefois à l’État, mais une convention de 1953 indique qu’en cas de non-utilisation, elle est récupérée par le Département. Dès lors, il fallait trouver une utilisation à l’ancienne gendarmerie.

Mise à prix ? 159 000 €

Mise à prix de l’ancienne gendarmerie : 159 000 €. Les potentiels acheteurs auront jusqu’au 19 mars, 16 h, pour surenchérir sur cet ensemble immobilier composé en plus de son immeuble de bureau de près de 300 mètres carré, de deux immeubles d’habitation comprenant deux logements exposés sud, et d’une maison d’habitation exposée sud ouest. Sans compter un terrain extérieur de 6 000 m².

Difficile pour le Département de fixer un prix, et en plus la vente aux enchères permet de « mettre en concurrence des acheteurs. En fixant un prix plancher, nous sommes certains de vendre à un bon prix », affirme Thibaut Guignard qui ajoute que cette technique de vente a déjà fait ses preuves dans les Côtes-d’Armor.

Déjà deux intéressés

Si le Département vend ce bien c’est qu’il n’en a pas l’utilité. Lorsqu’elle était en service, cette ancienne gendarmerie appartenait avant à l’État. Mais est revenu au Département à partir de sa non-utilisation. « Comme la procédure l’indique, nous l’avons proposée à la collectivité. Plouguenast n’a pas souhaité l’acquérir, nous l’avons mis aux enchères pour en tirer le meilleur prix. Un promoteur qui achète ce bien et qui construit quelques logements peut très vite rentabiliser son achat », note Thibaut Guignard.

Ange Helloco ajoute quant à lui que « Le Département a proposé à la commune de Plouguenast de racheter l’ancienne gendarmerie. Mais nous avons estimé que l’investissement était trop élevé. » Il indique également que malgré le refus de la municipalité d’acheter l’ensemble, celle-ci garde un droit de préemption urbain.

Pour l’heure, deux personnes au moins seraient intéressées par l’ensemble de bâtiments qui composent cette ancienne gendarmerie.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.