Ploudalmézeau. Une maison s’embrase en pleine finale du mondial

  • 06b3ae6f439c2a18a2d53ae0d967e754-ploudalmezeau-une-maison-s-embrase-en-pleine-finale-du-mondial
    Le feu s’est propagé très rapidement sous la toiture de la maison, dimanche 15 juillet. | Ouest-France
  • 505adb79fad964f8b8d924a5d858af9d-ploudalmezeau-une-maison-s-embrase-en-pleine-finale-du-mondial_0
    Le feu s’est propagé très rapidement sous la toiture de la maison, dimanche 15 juillet. | Ouest-France
  • 2697c645a87b3035d04e64b43c0ca059-ploudalmezeau-une-maison-s-embrase-en-pleine-finale-du-mondial_1
    Tandis que les pompiers s’évertuaient à maîtriser le sinistre, les supporters de foot remontaient du port en chantant « on est des champions… » ! | Ouest-France

Ce dimanche 15 juillet, à 17 h 45, la fin de la première mi-temps du match de foot France-Croatie vient de sonner. Rue de Kerescat, à Portsall, à Ploudalmézeau (Finistère), une maison s’embrase. Son occupant a pu sortir très vite, indemne.

C’est semble-t-il un problème électrique qui est à l’origine de l’incendie qui s’est déclenché dans une maison de la rue de Kerescat, à Portsall, à Ploudalmézeau (Finistère), dimanche 15 juillet.

À 17 h 45, comme quasi toute la France, le fils des propriétaires est devant son écran de télévision. C’est au moment où l’arbitre siffle la mi-temps que se produit un dysfonctionnement dans son décodeur. En quelques minutes à peine, le feu se propage dans tout l’étage.

« Une vitesse incroyable »

« J’étais sur ma terrasse lorsque j’ai senti une odeur de brûlé », constate la plus proche voisine dont le mari s’est immédiatement rendu sur place : « Les propriétaires sont en vacances à l’étranger depuis deux jours. Quand je suis arrivé, leur fils avait déjà appelé les secours. L’alarme incendie continuait à hurler. Le feu, lui, se propageait à une vitesse incroyable. À ce moment-là, cela semblait déjà être la fournaise à l’étage. Le rougeoiement était même perceptible à travers les lattes ! »

Très rapidement, les sapeurs-pompiers de Ploudalmézeau et de Saint-Renan sont sur place avec deux camions pompes et la grande échelle. Ils seront rejoints plus tard par des renforts de Lesneven. En tout, ils sont une vingtaine de sapeurs-pompiers volontaires placés sous le commandement du lieutenant Kérébel, chef de groupe.

Moins d’une demi-heure après la constatation du départ de feu, une partie de la toiture s’est déjà effondrée.

À 20 h 30, l’incendie est sous contrôle. « Nous faisons une ronde toute la nuit pour nous assurer que le feu ne reprend pas », indique le lieutenant Kérébel.

Pendant l’intervention, deux véhicules de gendarmerie venus de Saint-Renan – « Ceux de Ploudalmézeau étant déjà en intervention » – veillent à garder les nombreux curieux à distance. Sans compter tous les supporters de foot qui remontent du port, dans l’euphorie de la victoire de l’équipe de France de football.

Dimanche soir, le fils des propriétaires, heureusement sain et sauf, est accueilli à Portsall chez sa grand-mère, dont c’est la maison d’enfance qui vient de partir en fumée.

Source : Ouest-France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.