Plancoët. Un forcené maîtrisé après l’assaut des gendarmes

Retranché à son domicile, l’homme de 54 ans menaçait sa famille d’un cutter. Les gendarmes ont donné l’assaut.

Retranché à son domicile, l’homme de 54 ans menaçait sa famille d’un cutter. Les gendarmes ont donné l’assaut. | Ouest-France.

Retranché à son domicile, l’homme menaçait sa famille d’un cutter. Les gendarmes ont donné l’assaut.

La rue Jules-Ferry, dans le centre-ville de Plancoët, bouclée par les gendarmes, en plein après-midi. C’est la scène inhabituelle à laquelle ont assisté les passants, hier, mardi après-midi. Dans le périmètre, des gendarmes essayant de faire entendre raison à un forcené, sous les yeux de Patrick Barraux, maire de la ville.

Pas de dialogue possible

L’homme, âgé de 54 ans, a commencé à menacer sa femme et son beau-fils, armé d’un cutter, aux environs de 15 h 30. Un médecin arrive sur les lieux. Habituellement sous traitement, et connu dans le quartier, l’homme menaçant n’aurait pas pris les médicaments qui lui sont prescrits. Très agité, l’individu s’obstine. Les forces de l’ordre craignent pour l’intégrité physique des victimes.

Neuf gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Saint-Brieuc (PSIG) sont appelés en renfort. Un négociateur fait de son côté le déplacement depuis Rennes. Ses tentatives d’instaurer un dialogue constructif avec le forcené restent infructueuses.

Dans une impasse, et craignant que l’homme ne soit en possession d’une autre arme, le peloton donne l’assaut. Aux alentours de 18 h, l’individu est maîtrisé et finalement placé en garde à vue.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.