Pays de Quimperlé. Gendarmerie: Olivier Tourangin prend les commandes

Le capitaine Olivier Tourangin remplacera le chef d’escadron Philippe de Laforcade.

Le capitaine Olivier Tourangin remplacera le chef d’escadron Philippe de Laforcade. | Ouest-France

Le remplaçant de Philippe de Laforcade à la tête de la compagnie de Quimperlé-Concarneau est connu: il s’agit d’Olivier Tourangin.

Profil

6 octobre 1979 : naissance à Montreuil (Seine-Saint-Denis)

1998 : admission au concours de sous-officier

2001-2002 : école des sous-officiers gendarmerie de Châtellerault

2002 à 2007 : escadron de gendarmerie mobile 33/3 à Mamers (Sarthe)

2007 : brigade de proximité de Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique)

2007 – 2009 : école des officiers de la gendarmerie nationale

2009 – 2013 : commandant de brigade de recherches de Brignoles (Var)

2013 à aujourd’hui : officier adjoint renseignement et officier prévention au groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine

1er août : entrera en fonction au commandement de la compagnie de Quimperlé

Son premier intérêt pour la gendarmerie est né grâce à un camarade, fils de gendarme. « C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire, précise le capitaine Olivier Tourangin. Mon grand-père était commissaire divisionnaire au Quai des orfèvres. Mais, c’est le côté polyvalent de la gendarmerie qui me plaît. J’y aime aussi le côté diversifié des missions, la mobilité qui nous permet de rencontrer les gens, avec une constante remise en question. La gendarmerie correspond à ma personnalité. »

Son parcours au sein de la gendarmerie l’a mené sur des missions diversifiées de sécurité publique, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et de renseignement. « Mais je n’ai pas vraiment de dominante », assure-t-il.

Il apprécie aussi le règlement qui associe rigueur personnelle et discipline de vie. Breton d’adoption comme il aime à le dire, Olivier Tourangin aime l’ambiance de la région dont il est tombé amoureux.

Parmi ses centres d’intérêt, la famille, la politique, le monde numérique, les cultures étrangères et la gastronomie. Il est déjà venu en repérage à Quimperlé et sera opérationnel le 1er août, au commandement de la compagnie de Quimperlé.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.