Pas-de-Calais. Cinq migrants secourus au large du Cap Gris-Nez

Ce samedi 26 mai 2018, au petit matin, cinq migrants ont été secourus au large du Cap Gris-Nez, dans le Pas-de-Calais. Ils se trouvaient à bord d’une vedette.

migrants-secourus-pas-de-calaisCinq migrants ont été secourus au large du Cap Gris-Nez, dans le Pas-de-Calais, samedi 26 mai 2018. (©Illustration/Presse de la Manche)

D’importants moyens ont été déployés en mer, au large du Pas-de-Calais, samedi 26 mai 2018 pour secourir cinq migrants à bord d’une petite vedette.

Tout avait débuté aux alentours de 2 h 30 du matin. Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Gris-Nez (62) est alors informé de la présence au large de Calais d’une embarcation pneumatique à la dérive avec cinq personnes à bord.

La position exacte de l’embarcation en difficulté n’est pas connue », précise-t-on du côté de la préfecture maritime de la Manche.

Lire aussi : En images. Dans les coulisses d’une sortie en mer mouvementée avec les sauveteurs en mer de Fécamp

Un avion Falcon en renfort

Immédiatement, le CROSS Gris-nez engage une opération de recherche et de secours en mer en déployant deux embarcations de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) de Calais et de Boulogne-sur-Mer et en sollicitant le concours des aéronefs de sauvetage de la marine nationale.

Le centre des opérations maritimes de la préfecture maritime décide de mettre à disposition du CROSS un avion Falcon 50Mi de la Marine nationale spécialisé en surveillance maritime, stationné à Lann Bihoué (Morbihan), et engage également la Vedette Côtière de Surveillance Maritime (VCSM) de la Gendarmerie maritime « Escaut » de Dunkerque.

Des patrouilles de gendarmerie sillonnent également le littoral entre Wissant (62)  et Gris-Nez. Tous ces moyens se concentrent alors sur la localisation rapide des naufragés et de leur embarcation ».

Lire aussi : Parrainée par la Ville d’Eu : l’Yser, la vedette de la gendarmerie maritime, en escale

En hypothermie

A 7 h 20, le Falcon 50 parvient à localiser le bateau pneumatique avec cinq personnes à bord, à 8,5 milles marins (16 km) au Nord du Cap Gris Nez. Cette localisation permet de rediriger les moyens de secours déjà engagés dans  les opérations de recherche.

A 8 heures, les vedettes de la SNSM parviennent jusqu’au zodiac et réalisent un premier bilan médical : les 5 passagers sont en état d’hypothermie. Les rescapés seront acheminés jusqu’à Boulogne-sur-Mer avant d’être pris en charge par les pompiers, à 9 h 30.

Ces traversées sont extrêmement risquées et dangereuses, en dépit d’une proximité apparente des côtes anglaises depuis le littoral français. La Manche et la mer du Nord sont des mers où la navigation est difficile et le détroit du Pas-de-Calais se caractérise par un trafic maritime extrêmement dense », lance le préfet maritime.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.