P.-O. : sauvé par les gendarmes après quatre tentatives de suicide dans la même journée

imageUne équipe du PGHM d’Osséja a été dépêchée sur le secteur. Illustration l’Indépendant

L’affaire a débuté dimanche 11 août en fin d’après-midi quand les gendarmes du peloton de haute-montagne d’Osséjà ont reçu un appel très alarmant.

Un témoin leur signalait avoir vu un homme qui s’était poignardé puis s’était jeté du haut d’une falaise de 20 mètres, sur la commune de Taulis. Quelques minutes plus tard, un second coup de fil, de la même personne, leur indiquait que, contre toute attente, l’homme, dont la chute aurait été amortie par des arbres, serait parvenu à remonter à pied jusqu’à sa voiture avant de quitter les lieux vers une direction inconnue. Les gendarmes de la brigade de Céret se sont alors rendus sur place et ont réussi à identifier l’inconnu. Acquérant rapidement la certitude qu’il était déterminé à mettre fin à ses jours et qu’il ne s’arrêterait pas là.

Et après près de deux heures de recherches, sa voiture a été retrouvée encastrée dans un arbre. Sans aucune trace du conducteur. Selon les premiers éléments, après avoir projeté son véhicule à vive allure, l’homme avait survécu et était parvenu à s’extirper de son véhicule avant de disparaître à nouveau.

Des recherches intensives

Un chien de recherche de la gendarmerie a été appelé en renfort et a indiqué une piste où serait parti le désespéré, dans une zone boisée et accidentée, très difficile d’accès. De fait, une équipe du PGHM d’Osséja a été dépêchée sur le secteur afin de prêter main-forte et les recherches se sont poursuivies jusque tard dans la nuit. En vain.

Lundi, dès le lever du jour, les fouilles ont repris jusqu’à ce qu’en fin de matinée, l’homme soit enfin localisé. Ce dernier, une plaie béante sur le crâne, se trouvait dans un état très critique mais à demi-conscient, gisant dans un ruisseau étroit et encaissé, à demi immergé dans l’eau depuis plusieurs heures. Le malheureux s’était violemment frappé la tête à coups de pierre et ce, à plusieurs reprises, avant de tomber en contrebas, dans l’eau. L’opération de sauvetage de la victime s’est, là encore, avérée extrêmement complexe. Assurée par une équipe de CRS montagne avec un médecin du SAMU 66, dépêchés de toute urgence sur place avec l’hélicoptère de la sécurité civile. La victime, médicalisée sur place, a finalement été évacuée jusqu’à l’hôpital de Perpignan en début d’après-midi. En vie.

Source : Midi Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.