P.-O. : Huit mois de prison ferme pour avoir foncé sur un gendarme à vélo

Samedi, vers 21 h 30, un sous-officier de la gendarmerie affecté au PSIG (peloton de surveillance et d’intervention) de Rivesaltes, quitte son logement de fonction, situé hors de la caserne, commune de Pia. Le militaire qui part pour prendre son

service

est vêtu de sa combinaison d’intervention avec l’inscription “Gendarmerie” bien visible, inscrite en lettres fluorescentes. Or, alors qu’il monte sur son vélo, un véhicule Renault Clio emprunte délibérément la rue en sens interdit et roule à vive allure dans sa direction. La voiture tape le gendarme au niveau de l’étui de son arme et manque de le faire chuter au sol. L’automobiliste poursuit d’abord sa route, effectue deux fois le tour d’un giratoire situé à quelques centaines de mètres puis s’immobilise. Alors que le gendarme se dirige vers lui, le chauffard met plusieurs coups d’accélérateur avant de partir en trombe.

Le gendarme, âgé de 39 ans, n’a pas été blessé. Quant au suspect, âgé de 23 ans et déjà défavorablement connu pour d’autres faits de violences sur agents de la force publique commis voilà quelques semaines, il a été interpellé dimanche matin à son domicile et immédiatement placé en garde à vue. Son véhicule a été saisi. A l’issue de son audition, il a été déféré puis présenté en comparution immédiate hier devant le tribunal correctionnel de Perpignan qui l’a condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt délivré à l’audience. Lors du procès comme lors de son premier interrogatoire, le mis en cause a continué à nier sa présence à Pia au moment des faits. L’enquête a toutefois permis de prouver qu’il était bien le conducteur du véhicule.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *