Osny/ Domont : Horus, 9 ans, décoré pour son flair exceptionnel

Horus, un berger malinois de 9 ans, décoré de la médaille de bronze de la Défense nationale LP/Frédéric Naizot.

Le berger malinois a été décoré ce mercredi de la médaille de bronze de la défense nationale. Depuis 2009, il a permis la saisie de 35 kg d’herbe de cannabis, de 38 kg de cocaïne. Il a également senti 22 armes de poing et 356 755 € de billets.

« Merci pour lui. » Le chef Benoît Guillet, gendarme maître de chien à Domont, remercie le colonel Thomas. Le commandant du groupement de gendarmerie du Val-d’Oise vient de décorer Horus, le berger malinois, matricule 5335, de la médaille de bronze de la défense nationale. Une décoration remise à l’occasion de la cérémonie de la Sainte-Geneviève, à Osny, mercredi matin, pendant laquelle plusieurs gendarmes du département ont également été honorés. « Cette décoration pour Horus, c’est une fierté. Une belle reconnaissance de son travail », ajoute Benoît Guillet. « C’est plutôt rare et cela fait plaisir. »

Il faut dire que ce chien a un tableau de chasse plutôt impressionnant depuis 2009, date à laquelle le maître de chien a formé le berger malinois à Gramat (46) après l’avoir trouvé en Belgique, à la Louvières. Ce sera ensuite une affectation en Martinique, au PSIG le Marin, en Martinique, pendant quatre ans, puis le PSIG de Domont en 2013. Le chien est alors également formé à la recherche des billets et parcourt depuis l’Ile-de-France au gré des enquêtes.

En près de 9 ans Horus à plusieurs faits d’armes à son actif. « En Martinique, il y avait eu un débarquement sur une plage du Sud d’une yole, un bateau traditionnel qui venait de Sainte-Lucie », raconte le maître de chien. « 90 kg de cocaïne avaient été découverts à bord mais il en manquait 10 kg, selon les enquêteurs. Horus les a retrouvés dans le faux plafond d’un restaurant sans difficulté. Il y a eu également cette affaire de l’Octris (l’office central de lutte contre les trafics de stupéfiants) concernant 4,5 kg de cocaïne venant d’Amérique du Sud. La drogue était cachée dans des paquets de soupe Knorr que le chien a vite marqué. » Fin 2016, c’est l’affaire Koury à Paris, une enquête conjointe des gendarmes marseillais et parisiens. « Horus a découvert 10 kg de cocaïne mais aussi 85 000 € de billets dans un sac dissimulé dans une penderie sous un amas de linge. » Au total, depuis 2009, le berger malinois a permis la saisie de 35 kg d’herbe de cannabis, de 39 kg de résine, de 38 kg de cocaïne. Il a également senti 22 armes de poing et 356 755 € de

 decoration horus

Et voit arriver la retraite. « Il aura dix ans en mai. Il sera réformé en juillet. Je suis aujourd’hui à la recherche de son successeur à Gramat », poursuit le gendarme, maître de chien depuis 2000. Trouvera-t-il aussi bon ? « Horus est un chien qui a un gros potentiel de recherche. Il est aussi très dissuasif. Il pèse 46 kg il est haut et long, au-delà de la taille standard. Il est hyper joueur et il faut le mettre aux ordres ! »

« Une nouvelle unité de sécurité routière verra le jour à partir du 1er août » Le colonel Thomas qui dirige le groupement de gendarmerie du Val-d’Oise, a annoncé ce mercredi matin, l’arrivée de renforts dans le département. « Une nouvelle unité de sécurité routière verra le jour à partir du 1er août. Un peloton motorisé qui va s’installer à Beaumont-sur-Oise », a-t-il indiqué, alors que les chiffres de la sécurité routière ont basculé dans le rouge en 2017. « Nous allons également avoir sur le groupement des effectifs supplémentaires. Pas des centaines, mais cela traduit l’intérêt que porte la gendarmerie nationale à la situation de notre département. Un département ou la délinquance est contenu. En zone gendarmerie, nous n’avons rien lâché. »Le préfet du Val-d’Oise, Jean-Yves Latournerie, a souligné pour sa part les très bons résultats de la lutte contre les fraudes. « En zone gendarmerie, 105 opérations ont été menées en 2017 qui ont permis de contrôler 1 200 personnes et près de 500 sociétés. Le montant de la fraude mis au jour est estimé à près de 20 M€ dans le département, contre 11 M€ en 2016. Les avoirs criminels saisis sont par ailleurs passés de 3,5 à 5,4 M€. »
Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.