Opérations de contrôle par la gendarmerie

 La communauté de brigade de Châteaulin et le peloton motorisé départemental ont contrôlé des usagers de la route samedi à Châteaulin et au Faou.

La communauté de brigade de Châteaulin et le peloton motorisé départemental ont contrôlé des usagers de la route samedi à Châteaulin et au Faou. |

Samedi, le peloton motorisé départemental et la compagnie de Châteaulin ont procédé à des contrôles au Pouillot et au Faou.

La compagnie de gendarmerie de Châteaulin organisait samedi dernier, conjointement avec la communauté de brigade de Châteaulin du lieutenant Raphaël Clochard et le peloton motorisé (PMO) départemental du lieutenant Bruno Prioux, une opération de contrôle dans le cadre de la lutte contre la délinquance routière aux abords du rond-point du Pouillot à Châteaulin et entre l’échangeur du Faou et celui d’Hanvec sur la voie express.

Trois excès de vitesse

Plusieurs infractions ont été relevées : cinq défauts de contrôle technique, un défaut de ceinture, une conduite avec un permis non prorogé, un non-respect de signalisation, un défaut d’assurance. Mais également trois excès de vitesse : un en dessous de 50 km/h (137 km/h pour 110) et deux excès de vitesses au-dessus de 50 km/h (160 et 163 km/h pour 110) avec rétention du permis de conduire pour les deux. Enfin, un délit a été relevé pour le conducteur d’une moto qui roulait sans permis de conduire et présentant un état alcoolique (0,46 mg/l). Sa moto a été immobilisée puis remisée en fourrière.

Mauvais début d’année

Pour le capitaine Gwenaël Dedieu, qui coordonnait l’opération, celle-ci avait pour but premier d’inciter à la prudence. « C’est une opération ferme mais visible. Nous sommes dans la pédagogie car sur notre secteur, la tendance du premier semestre 2014 n’est pas très favorable avec déjà onze accidents qui ont coûté la vie à cinq personnes et en ont blessé dix autres », annonce le capitaine. En 2013, vingt-six accidents avaient coûté la vie à trois personnes sur le secteur de la compagnie.

La vidéo de l’opération sur

www.ouestfrance.fr/chateaulin

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.