Opérations de contrôle de gendarmerie dans les bus

L’agression d’un conducteur de bus des Autocars de l’Avesnois avant l’été, à Fourmies, a marqué les esprits. Un acte violent, isolé, mais auquel s’ajoutent quotidiennement des insultes, des incivilités, des dégradations…

Opérations de contrôle de gendarmerie dans les bus

Deux lignes dites sensibles étaient particulièrement ciblées
: la 402 pour Maubeuge-Fourmies et le trajet Avesnes-Fourmies.

Deux lignes dites sensibles étaient particulièrement ciblées : la 402 pour Maubeuge-Fourmies et le trajet Avesnes-Fourmies.

Vendredi après-midi, dans un but préventif, à la gare d’Avesnes, puis à Fourmies, deux opérations de contrôles dans des bus de lignes régulières et les autocars scolaires ont été menées par la gendarmerie sous le commandement du chef d’escadron Joël Kerleau. Deux lignes dites sensibles étaient particulièrement ciblées : la 402 pour Maubeuge-Fourmies et le trajet Avesnes-Fourmies.

« Cela rassure nos chauffeurs »

Le PSIG et les brigades territoriales respectives d’Avesnes, puis de Fourmies, sont montés à bord des véhicules pour contrôler les passagers. Cette opération visait également les stupéfiants. Un homme a été interpellé à Avesnes en possession de produits illicites. Un responsable des Autocars de l’Avesnois, sur place, soulignait l’importance de ces contrôles : «  nous sommes demandeurs. Cela rassure nos chauffeurs  ».

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.