Nouvel An : le jeune homme grièvement blessé sur l’A64 à Noé est décédé

imageLa Renault Clio du jeune homme de 19 ans accidenté à Noé en Haute-Garonne la nuit dernière. Photo DDM

L’année 2020 commence très mal sur les routes de la Haute-Garonne. Cette nuit et au petit matin, deux accidents très graves étaient à déplorer à Toulouse et Noé, au sud du département. Très grièvement blessé suite à une collision en chaîne survenue sur l’A64, un jeune homme âgé de 19 ans est décédé ce mercredi après-midi.

Le 1er janvier à peine sonné et le premier décès sur la route est déjà enregistré. Ce mercredi, vers 6 h 30, un jeune conducteur qui circulait sur l’A 64 a perdu le contrôle de sa Clio qui a opéré plusieurs tonneaux avant de retomber en pleine voie, entre les communes de Mauzac et Noé. Alors qu’il venait de s’immobiliser à hauteur de la sortie n° 30, un autre automobiliste l’a percuté de plein fouet. Et derrière, une autre collision en chaîne a impliqué deux autres véhicules. Bilan : trois victimes et l’autoroute coupée quelques heures dans le sens Toulouse-Tarbes.

 

La Citroën a percuté la Renault Clio de la victime par l'arrière.
La Citroën a percuté la Renault Clio de la victime par l’arrière. – Photo DDM

Le Samu et les sapeurs-pompiers sont intervenus en nombre. En arrêt cardiorespiratoire, le chauffeur de la Clio a été un temps réanimé avant d’être transféré à Purpan dans un état extrêmement critique. L’état de sa voiture témoigne de la violence inouïe de l’impact. Les gendarmes du peloton motorisé (PMo) de Muret sont en charge de l’enquête. Ce mercredi après-midi, ce jeune âgé de 19 ans et domicilié à Ciadoux, au sud du département, se trouvait en mort cérébrale. Il est décédé quelques heures après.

La série noire continue

Un drame de plus sur l’A64 qui a déjà été endeuillée huit fois sur les 62 tués comptabilisés en Haute-Garonne en 2019. Contre deux morts en 2018. Rappelons que ce 31 décembre, une mère de famille a perdu la vie non loin de Tarbes. Ses enfants et son mari étaient à bord du véhicule.

« Il n’y a pas un seul critère à prendre en compte. C’est un faisceau de paramètres. Les études accidentologiques répondent à plusieurs données : de la météo à l’état du véhicule, sans oublier le comportement du conducteur. La fréquentation, qui joue beaucoup, a-t-elle augmenté ? Quoi qu’il en soit, dans 95 % des cas, il s’agit d’erreurs humaines », signale le capitaine Yves Faumont, commandant en second de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR 31), notamment en charge des autoroutes. Des gendarmes qui organisaient justement un contrôle routier au même moment à la barrière de péage du Palays, au sud de Toulouse, pour sécuriser les retours de soirée via l’A61.

Un véhicule désincarcéré après un choc frontal à Toulouse

Peu avant 5 heures ce mercredi, deux véhicules sont entrés en collision sur l’avenue des État-Unis, à Toulouse. Un choc frontal survenu manifestement à grande vitesse à en croire l’amas de tôle. Les sapeurs-pompiers ont dû procéder à des opérations de désincarcération pour extraire l’une des personnes qui se trouvaient à bord. Polytraumatisé, cet individu a été transporté de toute urgence au centre hospitalier Purpan mais son pronostic vital n’était pas engagé. Un autre homme a été pris en charge par les secours mais son état n’inspirait pas d’inquiétude particulière.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.