Nouveau délire totalitaire : un an de prison à leur frais pour les nonvax en Autriche

L’amende est désormais fixée à 2 000 € au lieu de 7 200 €, mais l’amendement à la loi contre les opposants à la vaccination est explosif en termes de politique démocratique : les personnes opposées à la vaccination en Autriche feront face à un an de détention à l’avenir. L’amendement a déjà été adopté en commission parlementaire. Il devrait y avoir leurs propres zones de détention et les frais de nourriture seront facturés aux « détenus ».

Tranquillement, et sans vouloir attirer beaucoup d’attention, le gouvernement a maintenant terminé le modèle actuel pour l’application de l’obligation de vaccination prévue. Plus précisément, il s’agit d’une modification correspondante de la loi sur l’exécution administrative.

Le texte de la loi, qui a déjà été adopté par la commission parlementaire désignée et n’a été approuvé que par l’ÖVP, le SPÖ, les Verts et le NEOS avec les voix opposées du FPÖ, est disponible sur eXXpress.

Cela concernera toute personne qui refuse de se faire vacciner contre le coronavirus malgré une amende de 2000 euros. Mais cela ne s’arrêtera pas à  un paiement unique : chaque infraction est à nouveau punie de 2000 euros – comme pour les infractions à la limitation de vitesse. Et toute personne qui refusera de se faire vacciner et également de payer les amendes devront être placées en garde à vue.

Les personnes concernées devront  supporter elles-mêmes les frais de détention

Et de manière analogique aux amendes, la durée peut s’ajouter en cas de récidive : alors qu’initialement une peine de prison pouvait aller jusqu’à quatre mois, le gouvernement envisage d’allonger la peine maximale à un an (! ).

Particulièrement explosif : contrairement à d’autres détenus, le trésor public ne paiera pas les frais inhérents, mais l’intéressé devra supporter lui-même les frais encourus pendant cette période. L’agresseur doit donc aussi payer sa nourriture et sa cellule.

Autre passage intéressant du texte de loi : « Les prisonniers sont détenus dans des cellules », qui sont séparées des autres car ils « sont détenus conformément à des dispositions autres que cette loi fédérale ». Ainsi, selon cet amendement à la loi, il existe apparemment des étages ou des bâtiments pénitentiaires séparés pour les opposants anti-vaccination.

[…]

Source:  Exxpress

En dictature covidiste, les pédophiles et les terroristes sont nourris, logés et blanchis mais les personnes opposées à la vaccination (qui n’ont commis aucun crime) doivent payer leur propre incarcération…

– Source : Fawkes News

Source : ZE Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.