Notre-Dame-des-Landes. La route des chicanes désormais barrée à tous

9cf69c5372819f196918f7e19058da3f-notre-dame-des-landes-la-route-des-chicanes-desormais-barree-tous_1Au bout de la route des chicanes, ce dimanche 8 avril, les gendarmes sont plus nombreux, et empêchent désormais toute circulation automobile sur la RD281, porte d’entrée de la Zad. | Franck Dubray

Ce matin du dimanche 8 avril, l’accès à la route RD281, qui traverse la Zad, est désormais totalement verrouillé par les gendarmes mobiles. Malgré les contrôles et fouilles, on pouvait encore y circuler samedi.

On ne circule plus du tout sur la route des chicanes, qui traverse la Zad de Notre-Dame-des-Landes. C’est ce qu’a constaté ce dimanche matin un reporter de  Ouest-France, présent sur place.

Aux deux extrémités, les gendarmes mobiles empêchent toute circulation automobile sur ces 4 km.  « Vous ne pouvez plus passer en voiture »,  a répondu un gendarme à notre reporter, au niveau du lieu-dit Bel-Air. À pied ? Les autorités le déconseillent, mais ne l’interdisent pas jusqu’à nouvel ordre.

Samedi encore, il était toujours possible d’emprunter cette route des chicanes, malgré l’arrêté départemental d’interdiction, malgré les contrôles d’identités et malgré les fouilles de véhicules.

60093026a5ea7dca95682fdf29b84d7a-notre-dame-des-landes-la-route-des-chicanes-desormais-barree-tous_2Du côté du lieu-dit Bel-Air, sur la RD281, un barrage bloque aussi l’accès des voitures ce dimanche. Samedi, on passait encore. | Franck Débrayer

Ce blocage est-il annonciateur d’un démarrage ce dimanche des expulsions de certains zadistes ? C’est peut-être le signe d’une accélération des préparatifs, mais la date du lundi 9 avril, à l’aube, reste la plus probable. Le moment précis du déclenchement de l’intervention des gendarmes mobiles reste le secret le mieux gardé.

Pour la durée des opérations d’expulsions, sur plusieurs jours, le chiffre de 2 500 gendarmes mobiles mobilisés a filtré. Une opération hors-norme.  « Du jamais vu », confiait, vendredi, un haut gradé de la gendarmerie. Plusieurs dizaines d’engins sont stockées à proximité de la Zad. Ne manque que le feu vert au sommet de l’État.

En face, les zadistes sont en alerte maximale. Ils ont prévenu d’une  « résistance physique et déterminée ».

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.