Noémie Colas, officier de gendarmerie, à la tête d’une centaine d’hommes

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, on revient sur le parcours de la cheffe d’escadron Noémie Colas. À 32 ans, elle est la seule femme de cette unité, mais aussi celle qui la commande ! L’officier Colas gère, depuis 2014, une centaine d’hommes.

Lors de la prise de commandement de l'escadron de gendarmerie mobile de Villeneuve d'Ascq par Noémie Colas.<br />
Photo Stéphane Mortagne La Voix du Nord

Lors de la prise de commandement de l’escadron de gendarmerie mobile de Villeneuve d’Ascq par Noémie Colas. Photo Stéphane Mortagne La Voix du Nord – VDNPQR

En 2008, Noémie Colas rejoint l’armée de terre à l’issue de sa formation à Saint-Cyr, son classement ne lui permettant pas d’intégrer la gendarmerie.

Confortée par son expérience sur le terrain en Afghanistan avec l’armée de terre, « où [elle] a l’impression de faire [son] boulot de manière concrète », Noémie Colas prend sa revanche sur la gendarmerie, qu’elle intègre sur concours en 2013 : « En gendarmerie, au-delà de nos responsabilités, je pense qu’il y a toujours cette notion de faire attention aux gens, à la population et à l’image de l’État…

Lire la suite : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.