Nîmes: son permis en poche depuis 2 jours, elle force un barrage de gendarmerie

Une jeune conductrice s’est tristement illustrée vendredi soir à Nîmes (Gard) en forçant un barrage de gendarmerie alors qu’elle avait le « A », et qu’elle n’avait son permis en poche que depuis seulement deux jours. Elle est repartie à pied.

ac0818814c04080c3869c27ffcf0cfce0b5416f7_field_mise_en_avant_principale_3_0_0

Une jeune conductrice, qui n’avait le permis que depuis deux jours, a forcé un barrage de gendarmerie vendredi soir à Nîmes.

© Fred TANNEAU / AFP

Alors que Nîmes célébrait la deuxième nuit de la feria entre vendredi 14 et samedi 15, les festivités se sont arrêtées bien vite pour une jeune conductrice.

Cette jeune femme, qui n’était titulaire du permis que depuis deux jours, et arborait fièrement le fameux A rouge sur fond blanc sur son pare-brise arrière, a paniqué quand elle a vu les gendarmes, qui procédaient à plusieurs contrôles, et ne s’est pas arrêtée.

Elle a donc forcé le barrage de la gendarmerie du Gard, sans ralentir, en passant à 70 km/h près des militaires, qui ont dû s’écarter pour éviter d’être renversés et d’être blessés.

Pour la stopper dans sa course, les forces de l’ordre ont fait usage d’une herse, un dispositif qui permet d’intercepter les véhicules désobéissants en leur crevant les pneus.

Capture d’écran 2018-09-18 à 23.51.57

La manœuvre a arrêté net la jeune femme qui a dû repartir à pied, après avoir commis un refus d’obtempérer pour seule infraction. Sa voiture a été chargée sur un plateau et emmenée à la fourrière.

Cet événement n’était qu’un incident parmi des dizaines d’autres. Car la gendarmerie du Gard n’a pas chômé cette nuit-là.

Plus de 2.200 contrôles d’alcoolémie ont été effectués et 77 d’entre eux se sont révélés positifs (46 ont même mené à une suspension de permis). Les gendarmes ont également arrêté huit personnes sous l’emprise de stupéfiants, dont un homme qui était en possession d’un couteau.

Les opérations de contrôle ont également permis de repérer deux individus recherchés par la justice. Ils ont fini en garde à vue.

Source : France Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.