Nicolas Sarkozy réclame 20.000 places de prisons supplémentaires

De Air France à Nôtre Dame des Landes, il y a un problème”, affirme Nicolas Sarkozy – RTL

Il faut “recentrer le travail de la gendarmerie et de la police” a souligné l’ancien chef de l’Etat.

Interrogé sur RTL ce mercredi, Nicolas Sarkozy a tiré à boulets rouges sur la politique menée par François Hollande. Dénonçant tout autant le manque d’autorité de l’Etat que les coûts économiques de certaines décisions telles que la fermeture de la centrale de Fessenheim ou bien encore la décision de ne pas honorer le contrat des navires Mistral avec la Russie. Une décision “démagogique” selon l’ancien chef de l’Etat

“De Air France à Nôtre Dame des Landes, il y a un problème”, a ainsi affirmé l’ancien chef de l’Etat en dénonçant un manque d’autorité de l’Etat.

Un manque d’autorité qu’il relie directement au thème de la sécurité. “Tous les agrégats sur la violence et les vols explosent”, a-t-il ainsi expliqué en estimant qu’il fallait “recentrer le travail de la gendarmerie et de la police”. Et de se demander où était l’autorité de l’Etat quand en France “100.000 peines sont prononcées chaque année et ne sont pas appliquées”. Et de réclamer une nouvelle fois 20.000 places de prisons supplémentaires.

Cazeneuve déplore ces « déclarations belliqueuses »

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve déplore ces « déclarations extrêmement belliqueuses » de Nicolas Sarkozy. Au micro d’Europe 1 ce mercredi, il a proposé à l’ancien président de la République de « débattre », estimant de son « devoir » de ministre de « rappeler ce qu’est la réalité ».

Au sujet de la création d’un « Super Beauvau », « grand ministère » de la sécurité intérieure rassemblant les douanes et l’administration pénitentiaire, Bernard Cazeneuve a dit avoir trouvé à son arrivée « un tout petit Beauvau »: « 13.000 postes avaient été supprimés, les moyens de fonctionnement de la police et de la gendarmerie avaient été diminués de 8%, le parc automobile était vieillissant… ». « Le grand Beauvau nous sommes en train de le faire, en recréant des postes, en rehaussant le niveau des moyens de nos services de renseignement » , a-t-il rétorqué.

Parmi les propositions de Nicolas Sarkozy, « certaines ne sont pas inintéressantes », a toutefois affirmé Bernard Cazeneuve. Ainsi, le ministre est « d’accord » avec l’idée de « décharger les policiers d’un certain nombre de missions qui les empêchent d’être sur la voie publique »: «  je suis d’accord et c’est ce que le Premier ministre a proposé ».

Source : les Echos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *