Nantes: Interpellé à trois reprises par la police, il déclare être… Jésus Christ

FAITS DIVERS L’individu aété encore arrêté, lundi, pour avoir été agressif avec des badauds puis avoir insulté les policiers…

Jésus Christ (illustration). — Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

  • Interpellé par la police pour la troisième fois en moins de quatre mois, un homme de 33 ans annonce à chaque fois qu’il s’appelle Jésus Christ.
  • Il a été pris en charge par le Centre hospitalier spécialisé de Blain.

Il ne marche pas encore sur l’eau… Lundi soir, à 20h10, place du Commerce, à Nantes, une patrouille de police est appelée car un homme vient de se montrer agressif envers des clients d’un parking, rapporte la police ce mardi soir. Rapidement, une patrouille de la police municipale se rend sur place. L’intervention des forces de l’ordre fait sortir de ses gonds l’individu qui se met à les insulter et les menacer de mort. Lorsqu’on lui demande de décliner son identité, l’homme répond qu’il s’appelle… Jésus Christ. Suite à un examen, il est alors pris en charge par le Centre hospitalier spécialisé de Blain.

Le « présumé fils de Dieu » n’en est pas à son coup d’essai. Toujours selon la police, le 2 août dernier, quai des Antilles, à Nantes, l’unité canine légère est appelée pour un vol avec violences de téléphone portable sur une jeune fille de 20 ans. Sur place, les policiers aperçoivent un individu correspondant au signalement qui prend la fuite.

« De nationalité terrienne »

Un fonctionnaire, qui se lance à sa poursuite, est alors menacé par le mis en cause à l’aide d’une machette artisanale et d’un couteau à double lame, les deux armes étant maintenues dans sa main à l’aide de liens (chiffons et ceinture). Rejoint par son collègue accompagné du chien de police, le binôme parvient à maîtriser l’individu. Ce dernier annonce aux forces de l’ordre qu’il est « Jésus Christ, né le 25 décembre de l’an 0 et qu’il est de nationalité terrienne ». L’individu souffre de troubles psychiatriques et bénéficie d’un traitement libre.

Autre incident avec le même homme. Le 21 août dernier, une patrouille se rend à la Fnac, place du Commerce, à Nantes, pour un individu de 30 ans qui vient de commettre un vol à l’étalage. Ce même individu déclare une nouvelle fois se nommer  Jésus Christ puis Arthur Pendragon, et confie être investi d’une mission divine et avoir dérobé les divers produits du magasin pour les offrir comme artefact à l’archange Gabriel afin de sauver le monde après le déluge. A l’époque, l’homme avait été mis en garde à vue et pris en charge au Centre hospitalier spécialisé de Blain.

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.