Muretain. Le commandant de gendarmerie Estève laisse beaucoup de regret

Gendarmes, élus, chefs de services  étaient venus  nombreux témoigner  leur sympathie au commandant Estève./ Photo DDM R.C.

Gendarmes, élus, chefs de services étaient venus nombreux témoigner leur sympathie au commandant Estève./ Photo DDM R.C.

Le commandant Pascal Estève, commandant la compagnie de gendarmerie de Muret depuis 4 ans a réussi fort brillamment le concours d’entrée à l’école de guerre qu’ il rejoindra à la prochaine rentrée universitaire. Il a fait officiellement ses adieux hier matin à l’ensemble de ses personnels puis une heure plus tard aux autorités civiles, patriotiques, judiciaires, réunies dans le parc magnifique du centre de loisirs de Brioudes ; lieux symbolique du monde militaire puisque le domaine a été cédé à la ville par le Maréchal Niel. C’est ce qu’a rappellé André Mandement maire avant que le colonel Tavart, commandant le groupement de gendarmerie adresse un hommage élogieux à son commandant de compagnie. Il cita ses qualités de droiture, d’exemplarité pour la réussite de plusieurs missions de haute importance, sans relâche pour le travail quotidien, reconnu par l’ensemble des personnels ; des qualités que souligna également Michel Valet ,Procureur de la République, énumérant «l’intelligence, l’humanité, l’autorité et la loyauté dont fit preuve le commandant Estève, interlocuteur privilégié du parquet». François Beyries, sous-préfet ,a peu connu l’officier mais parle déjà de regret après avoir dévoilé des sentiments d’estime , de confiance et d’admiration. «Vous laissez un bilan des plus flatteurs tant en police judiciaire qu’administrative» dit-il . Touché par autant de témoignages de sympathie, le commandant Estève mit en exergue son fort engagement auprès de la gendarmerie et de l’ensemble de ses personnels. Il remercia acteurs et partenaires qui durant ces quatre années lui ont permis de conduire sa mission.

La Dépêche du Midi se réjouit de la brillante promotion du commandant Pascal Steve et lui souhaite pleine réussite dans sa nouvelle vie «d’étudiant des hautes études militaires durant une année» avant une prochaine affectation aussi prometteuse pour la suite de sa carrière dans la gendarmerie.

Source : La dépêche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *