Moÿ-de-l’Aisne : Pascal Carreau, de la gendarmerie à la police

Après les départs du chef Munoz et des gendarmes Devin et De Wilde, c’est Pascal Carreau, qui quitte la communauté de brigades de Moÿ-de-l’Aisne. « Pascal, c’est un mec en or ; pour les jeunes gradés, c’est le grand frère, quelqu’un sur qui on peut s’appuyer », souligne l’adjudant-chef Guillaume Thullier, commandant de la communauté de brigade de Moÿ-de-l’Aisne, où il est arrivé en juillet 2011.


Pascal Carreau, son épouse et ses trois enfants vont désormais s’installer à Tergnier.

Pascal Carreau, son épouse et ses trois enfants vont désormais s’installer à Tergnier.

Pascal Carreau a commencé sa carrière à l’école de gendarmerie d’Auxerre. En mars 1991, il est affecté à la brigade de gendarmerie de Chauny pour dix-huit mois. Durée pendant laquelle il obtient l’examen à la sélection au recrutement sous-officier. Il intègre l’école du Mans en 1992. En avril 93, il est affecté à la brigade de Froissy (Oise) durant quatorze ans puis celle de Vermand pendant quatre ans, avant son arrivée à Moÿ-de-l’Aisne.

Depuis le mois de mai, Pascal Carreau suivait une formation de trois mois à l’École de police nationale de Rouen-Oissel dans le cadre de la passerelle gendarmerie-police. À partir de ce jour, il prend son service au commissariat de police de Tergnier. En présence de nombreuses personnes, amis et collègues, l’adjudant-chef Guillaume Thullier a retracé la carrière de Pascal Carreau sans avoir, auparavant, rendu hommage au gendarme Laurent Pruvot de la brigade de Roye tué lors de la fusillade ce mardi (notre édition de samedi) : « Il est victime du devoir. Celui qui dicte d’offrir sa vie pour en protéger d’autres. Il a fait honneur à la gendarmerie et au-delà, à tous ceux, hommes et femmes, qui sont prêts à s’exposer jusqu’au bout et qui portent une tenue bleue. Trop de Français oublient que leur sécurité est à ce prix. »

Source : Aisne Nouvelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.