Mortagne-au-Perche Le capitaine Mickaël Wibaut, à la tête de la compagnie de gendarmerie

Le capitaine Mickaël Wibaut, nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie

Le capitaine Wibaut prend ses marques dans le Perche après avoir passé quatre ans à La Réunion.

Le capitaine Wibaut prend ses marques dans le Perche après avoir passé quatre ans à La Réunion.

LE capitaine Mickaël Wibaut, âgé de quarante-sept ans, vient de prendre la tête de la compagnie de gendarmerie de Mortagne-au-Perche. Après avoir passé quatre ans à La Réunion, il foule pour la première fois les terres percheronnes. Avec un certain enthousiasme. « Je m’adapte partout et je pense que l’on peut vivre partout, confie le capitaine. Les gens ont l’air sympathique et la région très agréable ».
Même s’il avoue que Mortagne n’était pas ce qu’il avait demandé (il aurait préféré des villes universitaires, afin que ses enfants puissent poursuivre leurs études à moindre frais), il découvre les joies de la vie à la campagne.
« Je ne suis pas du tout issu d’une famille de gendarmes. C’est après avoir fait mon service militaire que je me suis dirigé vers ce milieu qui me plaisait beaucoup… »
« Je suis un pur produit de la gendarmerie départementale, ajoute-t-il. Ma mutation ici afin de commander une compagnie est une suite logique à ma carrière ».
Arrivé le 7 août, Mickaël Wibaut s’est attelé à sa première mission : rencontrer tous ses “hommes”. « Je veux mettre un nom sur chaque visage, les connaître le plus rapidement possible. J’ai vu une grande partie des compagnies mais le territoire est vaste… »
Marié, père de deux enfants, le nouveau commandant de la compagnie veut avant tout créer une relation de confiance avec la population et les élus : « c’est très important et même primordial dans notre métier. Nos missions sont variées et, pour avancer, nous devons garder le contact avec les personnes ». Résoudre une affaire criminelle est du ressort de la gendarmerie mais l’aide de la population s’avère souvent indispensable.
N.L.

Source : Le Perche.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *