Morlaix. Gens du voyage : un homme en garde à vue

c-est-sur-cette-aire-d-accueil-des-gens-du-voyage-a_4504632_540x269pC’est sur cette aire d’accueil des gens du voyage, à Morlaix, que le drame qui a coûté la vie à un homme de 37 ans s’est noué. (Le Télégramme / Monique Kéromnès)

Jeudi 4 avril, vers 19 h, un homme appartenant à la communauté des gens du voyage est mort à la suite d’un tir de chevrotine. Un homme qui s’accuse des coups de feu est en garde à vue. Le drame serait lié à un conflit de garde d’enfant. Le point sur l’affaire ce vendredi 5 avril à midi.

Il est 19 h, ce jeudi 4 avril, quand un groupe d’une dizaine de personne de la communauté des gens du voyage arrive à l’aire d’accueil de Ploujean, à Morlaix, près de l’aéroport. Originaires du Sud-Finistère, de Scaër selon les dernières informations des gendarmes, ils sont là à cause d’un différend familial lié à une garde d’enfants.

Tir à bout touchant

Le ton monte rapidement et l’un des hommes de ce groupe tire à bout touchant sur Abraham Beautour, un Morlaisien de 37 ans, résident de l’aire d’accueil. L’agresseur aurait ensuite usé de son arme à feu au hasard, blessant légèrement deux femmes et criblant de chevrotine plusieurs caravanes. Des blessés sont aussi à déplorer du côté des agresseurs.

La principale victime est alors transportée à l’hôpital de Morlaix où elle décédera. Très vite, près de deux cents personnes de la communauté des gens du voyage occupent l’entrée du service des urgences. Leurs voitures sont garées tout le long de la route d’accès. La veillée du défunt se fait dans le calme mais une certaine tension règne.

Un jeune de 17 ans grièvement blessé

Les agresseurs, eux, ont pris la fuite après les coups de feu. Direction le sud du département. Leur cavale a pris fin à l’hôpital de Carhaix où un couple de parents s’est présenté avec son fils, âgé de 17 ans et grièvement blessé par balle au ventre. Le jeune homme a finalement été transporté à l’hôpital de la Cavale Blanche, à Brest, où il a été opéré.

Son père, lui, s’est rendu dans la foulée aux gendarmes de Carhaix à qui il a expliqué alors être l’auteur des coups de feu. Le quinquagénaire est actuellement en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Brest.

Dans un premier temps, ce sont les policiers de Morlaix qui sont venus faire les constatations sur place, ainsi que les gendarmes de Plourin-lès-Morlaix car un lien peut exister avec une affaire antérieure qui se serait passée du côté de Carhaix. Vu la tension et les risques de représailles, des renforts policiers sont arrivés de Brest. Et c’est donc la police judiciaire qui a été chargée de l’enquête.

Un terrain proche pour les obsèques

Ce vendredi matin, une autopsie du corps de la victime a pu être réalisée à l’hôpital de Morlaix. La famille, comme le veut la tradition chez les gens du voyage, devrait pouvoir le récupérer vers midi, pour organiser les obsèques.

Dans la nuit, de nombreuses caravanes se sont installées sur un terrain de la zone de Keriven, à Saint-Martin-des-Champs, en bord de RN 12. C’est là que se fera la veillée du corps, qui peut durer entre deux et trois jours. Pour le moment, impossible de chiffrer le nombre de personnes attendues mais elles devraient être nombreuses vu les circonstances du décès. La police reste en surveillance autour des lieux sensibles que sont l’aire d’accueil, l’hôpital et la zone de Keriven.

c-est-aux-urgences-de-carhaix-que-se-sont-presentes-quelques_4504633_540x254p
C’est aux urgences de Carhaix que se sont présentés quelques gens du voyage après le drame de Morlaix. L’un d’eux était grièvement blessé. Son père s’est rendu aux gendarmes. (Le Télégramme)
Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.