Montpellier : l’ancienne gendarmerie se prépare à accueillir les migrants de Calais

Une vingtaine de réfugiés qui ont volontairement quitté la jungle de Calais vont être accueillis dans une ancienne gendarmerie de Montpellier, avenue de Lodève. Ils y passeront 6 mois au maximum pour se reposer et entamer des démarches administratives à l’aide d’associations.

Les migrants de Calais seront accueillis dans les préfabriqués de l'ancienne gendarmerie de Montpellier. © @F3languedoc

© @F3languedoc Les migrants de Calais seront accueillis dans les préfabriqués de l’ancienne gendarmerie de Montpellier.

Un centre d’appel et d’orientation se prépare à accueillir dans la semaine des migrants de Calais dans les préfabriqués de l’ancienne gendarmerie, avenue de Lodève à Montpellier. 20 à 25 migrants devraient arriver dans ces locaux qui peuvent accueillir une quarantaine de personnes.

Montpellier : l’ancienne gendarmerie se prépare à accueillir les migrants de Calais

Montpellier : l’ancienne gendarmerie se prépare à accueillir les migrants de Calais

Une vingtaine de réfugiés qui ont volontairement quitté la jungle de Calais vont être accueillis dans une ancienne gendarmerie de Montpellier, avenue de Lodève. Ils y passeront 6 mois au maximum pour se reposer et entamer des démarches administratives à l’aide d’associations. Reportage : T.Will, G.Spica

La date n’est pas encore fixée : la préfecture du Pas-de-Calais doit d’abord transmettre la liste des personnes volontaires pour quitter la jungle. L’objectif du gouvernement, à terme, est de vider ce bidonville géant de ses 1000 à 15000 habitants, chaque départements devraient en accueillir.

Réfugiés

Seuls les migrants éligibles au statut de réfugiés seront hébergés à Montpellier pour une durée maximale de six mois. Dans un premier temps ils pourront se reposer et accéder à l’hygiène qui leur a manqué à Calais et dans leur périple puis les associations accompagneront leurs démarches administratives. Le Secours catholique, notamment, les aidera dans l’apprentissage du français.

Source : FR3 Languedoc-Roussillon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.