Montceau-les-Mines Un nouveau président pour l’association de gendarmes retraités

Patrick Lyon ancien chef de la brigade de Mont Saint Vincent élu président

Patrick Lyon, au centre de la photo, entouré par 4 nouveaux médaillés de la gendarmerie  Photo Mathias CHAIDAT

Patrick Lyon, au centre de la photo, entouré par 4 nouveaux médaillés de la gendarmerie  Photo Mathias CHAIDAT

Au cours d’une assemblée qui s’est tenue dimanche matin à la maison de quartier du Bois du Verne, Patrick Lyon a été élu président départemental de l’UNPRG (union nationale des personnels et retraités de la gendarmerie).

Patrick Lyon aujourd’hui âgé de 56 ans, originaire de la Nièvre, est retraité de la gendarmerie depuis le 1er mars 2016, après 36 ans d’activité.

Il a débuté sa carrière en qualité de gendarme auxiliaire en 1978-1979 au CIGA d’Auxerre et il est entré à l’école gendarmerie de Montluçon en 1981. Sa première affectation a été la brigade de Dornes (58) d’août1981 à août 1984, puis la brigade de Saint-Benin-d’Azy (58) d’août1984 à février 1990, année ou il a rejoint la brigade de Mont-Saint-Vincent comme chef, commandant de brigade.

Ayant été nommé adjudant le 1er janvier 1995 il a quitté Mt St Vincent en août 1997 pour aller commander la brigade de Cuisery jusqu’en août 2002 pour ensuite commander la brigade de Fourchambault (58) avec le grade d’adjudant-chef.

Ayant réussi le concours de major en 2004 Patrick Lyon a été nommé en août 2004 à la tête de la communauté de brigades de Tournus. Promu lieutenant en 2005, il a rejoint la compagnie de Cosne- Cours sur Loire en août 2008 comme commandant en second et a été nommé capitaine le 1er janvier 2009. S’en est suivie une mutation en 2012, au groupement de gendarmerie de l’Yonne à Auxerre, en qualité d’officier adjoint chargé de la police judiciaire jusqu’à son départ en retraite.

Maintenant qu’il est jeune retraité Patrick Lyon le dit « je vais pouvoir consacrer du temps à entretenir la maison que j’ai acquise à St Vallier en 1990 en vue de ma retraite, profiter de la nature en tant que chasseur, pêcheur et ramasseur de champignons, et consacrer du temps à mes camarades gendarmes retraités et en activité ».

Créée officiellement en 1946, l’UNPRG association de militaires de tous grades de la Gendarmerie (retraités, actifs et réservistes, ainsi que les veuves, compte actuellement près de 30 000 adhérents. Sa vocation initiale est centrée sur la défense des intérêts des retraités, veuves et actifs de la Gendarmerie Nationale. Au rayonnement de l’institution s’est rajouté un esprit de solidarité entre générations et sans distinction d’origine.

Source : Le Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.