Meurtre de Carbonne : la victime aurait reçu plusieurs dizaines de coups de couteau

imageL’homme a été retrouvé mort à son domicile samedi après-midi. DDM Xavier De Fenoyl – XAVIER DE FENOYL

Un homme de 39 ans a été retrouvé mort à son domicile à Carbonne, près de Toulouse, ce samedi. Le suspect s’est rendu de lui-même à la gendarmerie où il est toujours en garde à vue. Selon nos informations, un différend à caractère sexuel aurait éclaté entre la victime et son meurtrier présumé.

Un homme retrouvé mort lardé de coups de couteau et un suspect en garde à vue. Depuis samedi, les enquêteurs de la brigade de recherches de la compagnie de Muret et de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse, saisis par le parquet, cherchent à comprendre l’enchaînement des faits qui ont conduit au meurtre violent d’un homme de 39 ans à Carbonne, au sud de Toulouse.
Selon nos informations, il aurait été retrouvé mort dans son appartement du 7 rue Jean-Jaurès, en plein cœur de cette commune de près de 6 000 habitants, sur les indications d’un homme qui se serait rendu à la gendarmerie où il aurait expliqué avoir tué la victime.

Un différend sexuel pourrait être à l'origine du drame.
Les militaires l’ont pris très au sérieux. À l’arrivée des sapeurs-pompiers sur place, vers 14 heures, il n’y avait plus rien à faire pour sauver la vie de la victime. La scène de crime a été gelée et les techniciens en investigations criminelles ont recueilli pendant de longues heures les moindres traces et indices sur place. Le déploiement des forces de l’ordre, à deux pas du PMU, n’est pas passé inaperçu dans cette petite ville d’ordinaire calme. Chacun s’interrogeait sur les raisons de ce meurtre. L’autopsie de la victime devrait avoir lieu ce dimanche. Il aurait reçu plusieurs dizaines de coups de couteau avant de succomber. Dimanche, la garde à vue du suspect a été prolongée dans l’attente d’un défèrement et d’une probable mise en examen pour « homicide volontaire ».

Un différend sexuel à l’origine ?

Sollicité, le parquet de Toulouse s’est refusé à préciser les conditions du meurtre. Même silence du côté des enquêteurs de la gendarmerie. Selon nos informations, un différend à caractère sexuel aurait éclaté entre la victime et son meurtrier présumé dans le huis clos de l’appartement. Pour quelle raison ? Se connaissaient-ils avant ce week-end ? Le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari tiendra un point presse ce lundi en fin de journée au palais de justice.

Source : La Dépêche

Lire également : Le Figaro – Toulouse: un repris de justice arrêté pour avoir poignardé à mort un trentenaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.