Melun. Terrorisme et sécurité : Gérard Collomb rappelle ses priorités aux gendarmes

Melun, ce jeudi. Gérard Collomb (LREM), nouveau ministre de l’Intérieur, s’est rendu à la cérémonie de sortie de la 122e promotion des élèves officiers de’l’EOGN et au baptême de la 123e. LP/Sophie Bordier

Le nouveau ministre de l’Intérieur, a fait part ce jeudi aux futurs officiers de gendarmerie des deux défis qui les attendent : la lutte contre le terrorisme et la sécurité au quotidien.

Moment solennel ce jeudi après-midi à Melun lors de la venue du nouveau ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb (LREM) sur la grande place de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN).

Près d’un public composé des familles des élèves officiers et de personnalités et élus divers, il a assisté à la cérémonie de sortie de la 122e promotion et au baptême de la 123e promotion.

« Soyez fiers. Consacrer sa vie à protéger les autres constitue un choix très fort, a-t-il martelé. La sécurité est la première des libertés. Sans sécurité, pas de progrès possibles. C’est la colère qui progresse et nos institutions qui vacillent. On ne transige pas avec la défense de la République. »

Concrètement, il a redit aux jeunes futurs officiers les deux défis qui les attendent : la lutte contre la menace terrorisme et la sécurité au quotidien.

Sur le premier point, il a évoqué le projet de loi pour le renforcement de la sécurité intérieure qu’il défendra mardi prochain devant l’Assemblée nationale et qui donnera aux préfets le pouvoir de décider d’établir un périmètre de protection pour sécuriser les grands événements et de prendre des mesures ciblées de surveillance, visites et saisie si besoin.

« Il faut aussi renforcer votre capacité à déceler les signaux faibles liés au terrorisme pour identifier les individus capables de passer à l’acte. Je compte sur vous. Vous suivrez plusieurs centaines d’individus radicalisés. C’est un chantier que je vous demande de mener », a souligné Gérard Collomb.

Sur la sécurité au quotidien, il entend délester les gendarmes des lourdeurs administratives et annonce qu’avec la garde des Sceaux, il va « simplifier la procédure pénale en rationalisant les relations entre enquêteurs et procédure ».

Enfin, il a annoncé un grand chantier de modernisation des moyens de la gendarmerie nationale : « Lors de différentes visites, j’ai vu des bâtiments vétustes, des véhicules affichant des milliers de kilomètres au compteur. Ce n’est pas acceptable et pas digne des risques que vous prenez ».

Source :   leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.