Mauvais chiffres : la gendarmerie sévit

Large opération de contrôles suiteaux mauvais chiffres de la sécurité routière.


L’ancien légionnaire écope d’un an de prison.
L’ancien légionnaire écope d’un an de prison.

Le 6 mai dernier. Cinq personnes dont deux enfants perdent la vie à Radinghem. L’accident suscite l’émoi dans toute la région.

À l’origine du drame, une vitesse excessive. C’est justement pour éviter que ce genre de drame ne se reproduise que la gendarmerie va accentuer les contrôles.

Vendredi, en présence du sous-préfet Régis Elbez, une large opération de lutte contre l’insécurité routière a mobilisé 28 militaires.

Des points de contrôle étaient déployés aux quatre coins de l’arrondissement. Et ce type de dispositif va devenir de plus en plus fréquent face à l’augmentation du nombre de tués sur les routes de l’arrondissement.

En 2016, deux personnes avaient été tuées dans le Montreuillois. Sur les six premiers mois de 2017, huit personnes ont trouvé la mort dans le secteur.

« On constate un réel relâchement de la part des automobilistes avec une augmentation des comportements dangereux. Les moyens déployés sont à la hauteur des mauvais chiffres. » détaille le capitaine Hoste et le sous-préfet.

Bilan de cette journée

Au cours de ces contrôles, 10 infractions à la vitesse ont été constatées (dont une Porsche roulant à plus de 50km/h de la vitesse autorisée sur la CD126), une alcoolémie contraventionnelle, une délictuelle et une dizaine d’infractions diverses (mauvais contrôle technique, défaut de ceinture ou de permis de conduire…).

Source : Le Réveil de Berck

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.