Mauléon (64) : deux services de gendarmerie en sursis

Mauléon (64) : deux services de gendarmerie en sursis
La compagnie de brigades (COB) de Mauléon serait rapprochée de la compagnie d’Oloron-Sainte-Marie

Drouinaud Emilie

Le groupement de gendarmerie envisage de dissoudre le groupe de commandement et la brigade de recherches de Mauléon. Huit militaires sont concernés

Par un courrier en date du 26 octobre, le commandant du groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques, le colonel Christophe Vercellone a fait savoir au député Jean Lassalle qu’une dissolution du groupe de commandement et de la brigade de recherches de Mauléon est envisagée.

« L’activité judiciaire et opérationnelle très faible de cette compagnie » est l’argument avancé par le colonel Vercellone qui prévoit de rapprocher la compagnie de brigades (COB) de Mauléon à la compagnie d’Oloron-Sainte-Marie. La COB et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Saint-Jean-Pied-de-Port, mais aussi la COB de Saint-Palais, rejoindraient la compagnie de Bayonne. Huit militaires seraient à réaffecter. Cette décision pourrait être réalisée avant l’été 2018.

Ni une ni deux, Jean Lassalle a envoyé un courrier au Premier ministre Edouard Philippe pour dénoncer cette fermeture. « Son abandon est un nouveau coup très rude porté à notre territoire« , écrit-il. Et de poursuivre son courrier par la critique de la fermeture de la maternité d’Oloron, la délocalisation probable du collège des Apprentis d’Auteuil d’Audaux à Pau, et des fermetures d’écoles.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.