Marseille : les gendarmes perdent leurs explosifs à l’aéroport

ILLUSTRATION. Les militaires ont perdu un pain de plastic au milieu des palettes, dans la zone de fret de l'aéroport de Marseille (Bouches-du-Rhône).

ILLUSTRATION. Les militaires ont perdu un pain de plastic au milieu des palettes, dans la zone de fret de l’aéroport de Marseille (Bouches-du-Rhône). | AFP/Anne-Christine Poujoulat.)

Depuis une semaine, les gendarmes tentent de retrouver un pain d’explosif perdu lors d’un exercice dans la zone de fret de l’aéroport de Marseille (Bouches-du-Rhône).

L’incident s’est produit alors que les gendarmes entraînaient leurs chiens à détecter des explosifs, selon une information de M6, confirmée par la gendarmerie.

Cent grammes de C-4 «ont été perdus», dans la zone de fret, où l’activité continuait pendant l’exercice.

Selon les premiers éléments, «il y a eu une négligence dans la surveillance. Lors de la manipulation des palettes, l’explosif a été perdu». Les jours ont passé et jusqu’à présent, «les recherches menées n’ont pas permis de le retrouver».

Le fautif encourt des sanctions

«Une judiciaire est en pour étudier d’éventuelles responsabilités», a précisé la gendarmerie, qui estime que «l’hypothèse la plus vraisemblable est la perte» et non le . Le fautif, s’il y en a un, s’expose à des «sanctions administratives et des poursuites judiciaires».

Les gendarmes se veulent toutefois rassurants quant à l’explosif perdu : «C’est un produit qui est stable. Il s’apparente à de la pâte à modeler. Sans dispositif de mise à feu, il n’est pas dangereux». Il n’explosera pas s’il est percé, coupé, pressé, chauffé, frappé d’une balle ou jeté au feu, seul un détonateur peut provoquer la déflagration.

Source : LeParisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.