Manche : Il refuse de s’arrêter à un contrôle de gendarmerie

Manche : Il refuse de s'arrêter à un contrôle de gendarmerie

Condamné au total à dix mois de prison ferme, ce Cherbourgeois âgé de 43 ans, menotté, a rejoint directement la maison d’arrêt.

Arrivé menotté et sous escorte policière à l’audience de comparution immédiate du lundi 13 novembre 2017, un Cherbourgeois âgé de 43 ans a été condamné par le tribunal de grande instance de Cherbourg (Manche) pour récidive de conduite en état d’ivresse et refus d’obtempérer à une sommation de s’arrêter à Le Vast (Manche).

Après avoir fêté au whisky un anniversaire chez des amis du soir jusqu’au petit matin du vendredi 10 novembre 2017, un homme prend le volant vers 10h pour se rendre à un rendez-vous avec des voisins. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Seulement, le Cherbourgeois n’avait pas encore dessaoulé.

Il buvait de la bière au volant

Le chauffeur, apercevant un contrôle de gendarmerie, s’est avancé jusqu’aux militaires avant d’accélérer et de prendre la fuite à très grande vitesse en multipliant les embardées sur la route. Après 4 kilomètres de course poursuite, il est finalement interpellé. Il était ivre avec 2 g d’alcool par litre de sang. Pire encore, il buvait une bière au volant.

La quatrième interpellation

Le parquet soulignera la gravité des ces actes commis ainsi que les risques qu’il avait fait encourir aux des usagers de la route et aux deux militaires.

« Une prise de risques inqualifiable. C’est la quatrième interpellation pour conduite en état d’ivresse, avec des peines graduées vu l’aggravation des comportements au fil des années. Il faut y mettre un terme dès aujourd’hui« , précisera le ministère public.

« Je regrette. Ces deux jours de détention, c’était horrible. Je veux faire tout ce qu’il faut pour ne plus jamais boire« , explique le Cherbourgeois aux juges.

Frantz Legagneux, défavorablement connu de la justice, a écopé de douze mois de prison dont huit avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, avec obligations de soins et de travail, et de payer les sommes dues au Trésor Public.

Son permis annulé

Il lui est interdit de fréquenter les débits de boisson. Son permis de conduire est annulé et il a l’interdiction le repasser pendant six mois. Son véhicule a été confisqué.

En outre, le tribunal prononce la révocation totale du sursis simple prononcé en 2015 (deux mois) et la révocation partielle d’un précédent sursis et mise à l’épreuve, prononcé en 2016, à hauteur de quatre mois.

« Un aménagement de la peine ferme pourra être envisagé« , indiquera le tribunal qui prononce le mandat de dépôt du prévenu. Menotté, le quadragénaire a rejoint directement la maison d’arrêt de Cherbourg.

Source : La Manche Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.