(Vidéo) Maître Di vizio et Pr Raoult attaquent l’ANSM sur la chloroquine – Lettre ouverte d’un officier supérieur honoraire de Gendarmerie

Vivre sainement
L’ANSM a interdit le Professeur DIdier Raoult et son IHU d’utiliser l’hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints de la COVID. Le Pr Raoult a donc demandé à Maître Fabrice Di Vizio de le représenter et d’attaquer en justice l’ANSM.
Je rappelle que l’ANSM fut impliqué dans de nombreux scandales sanitaires dans le passé dont celui du Médiator. Le Pr Raoult, par Maître Di Vizio les attaque au Conseil d’état ainsi qu’au pénal et il va également attaquer Sanofi pour refus d’approvisionner l’IHU en chloroquine.
Partagez un maximum et signez tous la pétition pour soutenir le Professeur Raoult.
Source : Odysee
Lire également :
Un officier supérieur honoraire de Gendarmerie adresse une lettre ouverte à l’intention de Me Di Vizio et en adresse  une copie à Profession-Gendarme.com
Nous reproduisons ici cette lettre ouverte :

Bonjour Maître,

je vous ai entendu sur une chaîne à propos de la plainte que vous comptez déposer au nom du Pr Raoult sur le refus d’autorisation temporaire de l’HCQ par l’ANSM.

Je suis officier supérieur honoraire de Gendarmerie et me suis depuis toujours intéressé à la santé, surtout naturelle et non à la maladie qui est la poule aux oeufs d’or de l’industrie chimique de la pharmacie.

A ce titre j’ai observé depuis déjà quelques années que l’OMS, bras armé de BigPharma faisait tout pour interdire le commerce de produits peu onéreux, souvent très efficaces et sans les effets iatrogènes de beaucoup de molécules chimiques. Je ne vais pas énumérer toute la liste mais déjà vous dire que certaines choses sont proscrites dans les pays considérés comme riches comme la France alors qu’ils sont autorisés par exemple en amérique latine. On pourrait évoquer le chlorite de sodium qui doit valoir 100 € la tonne et qui est une poudre qui servait à purifier l’eau sans donner l’odeur de chlore des produits actuels et qui a été interdit dès que par hasard on s’est aperçu qu’il soignait beaucoup de maladies graves.

Mais pour revenir à notre sujet de l’HCQ qu’on essaie de bannir de la pharmacopée pour lui trouver un remplaçant avec un nouveau brevet (il n’est pas question ici du Remdésivir) je suis convaincu que c’est parce qu’on lui a trouvé des propriétés anti-cancéreuses et qu’il s’agit d’un marché d’une autre importance que le covid 19. Il ne faudrait donc pas qu’à l’occasion de son utilisation pour le covid un chercheur trop curieux et surtout naïf aille le faire savoir au grand public et casse un marché fabuleux.

Je subodore cette manœuvre de BigPharma via l’OMS en raison du sort qu’on a fait à la chinoise You You prix Nobel pour la redécouverte dans les temps modernes des vertus anti-malaria de l’Artémisia Annua. Mais en poursuivant ses recherches elle a découvert des propriétés anti-cancéreuses à cette plante. Depuis c’est le black-out et tout prix Nobel qu’elle soit, elle a”disparue” de la circulation.

Il y a pour moi fort à parier que l’HCQ autre anti-paludéen ait les mêmes propriétés et qu’il est urgent de changer de nom en l’habillant d’une poudre de Perlin-pinpin pour gruger les services de santé en la transformant en remède miracle contre le cancer et surtout ajuster son prix à la hausse pour les pays qui peuvent payer.

Le Pr Raoult dans ses interventions publiques dit ne pas comprendre cet acharnement à black-lister cette molécule bon marché mais lorsqu’on observe avec l’œil suspicieux de l’enquêteur et au delà des apparences immédiates les agissements mafieux de l’industrie pharmaceutique depuis des décennies on est plus étonné de rien.

Vous aurez peut-être du mal a recueillir les avis de Pr de médecine sur le sujet car c’est un milieu fermé et secret où parler peut coûter cher (CF les menaces de mort à l’encontre du Pr Raoult) où beaucoup sont tenus par la barbichette (Cf. “BigPharma : la corruption généralisée – Le monde diplomatique octobre 2003) tandis que d’autres ne veulent pas insulter l’avenir.

Spécialisé dans l’univers médical, même si ce n’est pas celui de la recherche, vous devriez sans trop de peine obtenir confirmation de mes propos.

Ce pourrait être un argument dans votre procédure de plainte pour dénoncer l’ostracisation de l’HCQ en raison d’un but caché qui entraîne par manque de soins le décès de nombreux patients qui auraient pu être sauvés et donc une mise en danger d’autrui par une abstention volontaire dont la seule fin est de ne pas risquer de détruire une partie du fabuleux marché du cancer pour des laboratoires pharmaceutiques cupides et criminels.

Je vous souhaite bonne réussite dans la défense de l’intérêt général et vous assure de mes sentiments les plus cordiaux.

JLG

C.E. honoraire de Gendarmerie

 

 

 

Répondre à Ultrak Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *