Maëlys: ces 39 minutes pendant lesquelles Nordahl Lelandais aurait tué l’enfant

Nordahl Lelandais était introuvable pendant 39 minutes au moment de la disparition de la petite Maëlys, qu’il a avoué avoir tuée “par accident”. Un laps de temps assez court puisqu’il lui a fallu transporter l’enfant ou son corps. Il aurait donc attendu pour le dissimuler par la suite.

6099172e10e44eddef7f7f3aee8026b9c486745b_field_mise_en_avant_principale_4_0_0

Nordahl Lelandais a disparu pendant 39 minutes qu’il aurait mises à profit pour dissimuler le corps de Maëlys une première fois.

© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives

Nordahl Lelandais a avoué avoir tué la petite Maëlys de Araujo dans la nuit du 26 au 27 août, dans la région du Pont-de-Beauvoisin (Isère). Il a cependant évoqué un “accident”. Si l’implication du trentenaire ne semble donc plus faire de doute, les conditions de la mort de la fillette restent, elles, très mystérieuses.

Accident, meurtre impulsif, crime d’opportunité ou prémédité par un prédateur… quelle que soit la bonne hypothèse, il apparaît évident que Nordahl Lelandais n’a eu que peu de temps pour quitter avec la fillette -vivante ou déjà morte- le mariage où il se trouvait, et réapparaître ensuite.

Les enquêteurs ont remarqué qu’au moment de sa disparition, le portable du suspect a été mis en mode avion vers 2h45 et pendant 39 minutes. Un laps de temps qui aurait était à peine suffisant pour transporter discrètement Maëlys, dissimuler son corps retrouvé à une quinzaine de kilomètres du Pont-de-Beauvoisin, et revenir au mariage. Mais l’homme dit avoir d’abord caché le corps de Maëlys près de son domicile de Domessin, situé lui à seulement cinq kilomètres des lieux du drame.

Voir: La mère de Nordahl Lelandais assure ne pas avoir vu Maëlys chez elle

La jeune fille était-elle alors déjà morte comme l’affirme Nordahl Lelandais? L’enquête devra lever cette zone d’ombre. L’enfant a-t-elle subi des violences physiques ou sexuelles? Si c’est le cas le trentenaire n’aurait eu au plus qu’une vingtaine de minutes pour les lui infliger. Ce qui accréditerait plutôt l’idée que l’enfant était bien déjà morte au moment où le suspect a quitté le mariage. Mais sans cependant la démontrer.

A lire aussi: Maëlys: l’enfant a eu la mâchoire fracturée, les sous-vêtements seraient en cours d’analyse

Le trentenaire a en revanche eu beaucoup plus de temps ensuite, pour tenter de faire disparaître le corps de l’enfant. Après avoir fait acte de présence au mariage, Nordahl Lelandais a en effet une nouvelle fois coupé son téléphone, pendant plus de trois heures cette fois (de 4h du matin à 7h environ)

C’est alors qu’il aurait transporté le corps de Maëlys de Domessin jusqu’à un lieu reculé entre Saint-Franc et Attignat-Oncin, à une douzaine de kilomètres de distance. Selon son avocat, il n’a fait que l’y déposer et ne l’a pas enterré. Une affirmation qui soulève d’autres questions, notamment sur l’efficacité des vastes recherches menés pendant des jours dans la région.

Source : France Soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *