Lyon: des SDF verbalisés pour ne pas avoir respecté le confinement

Un homme sans domicile fixe, à Lyon, pendant le coronavirus. Photo Progrès/Joël PHILIPPON

Un homme sans domicile fixe, à Lyon, pendant le coronavirus. Photo Progrès/Joël PHILIPPON

Le Samu social du Rhône a recensé plusieurs cas de verbalisation de SDF. Photo Progrès /Frédéric CHAMBERT

Comment rester confiné chez soi quand on n’a pas de chez soi ? Visiblement, les forces de l’ordre ne se posent pas toujours cette question. Le Samu social du Rhône indique au Progrès avoir fait parvenir un mail à la Préfecture concernant des cas de verbalisation de personnes sans domicile fixe. L’organisme en a recensé quelques-uns, « quatre ou cinq ».

« Il faut que le Préfet fasse stopper cela, il y a des limites à l’indécence », attaque Maud Bigot, responsable Samu social Alynea, qui précise avoir eu encore aujourd’hui un monsieur à la rue au téléphone à ce sujet.

« Mardi, j’ai deux personnes qui m’ont dit s’être pris une amende par des policiers, alors qu’elles avaient précisé ne pas avoir de toit », s’énerve franchement un travailleur social du 115, qui a écrit un long post Facebook pour partager son indignation.

 Capture d’écran 2020-03-19 à 19.08.48

La situation est particulièrement compliquée pour les plus démunis : les accueils de jour, lieu où ils ont possibilité de manger et se laver, sont quasiment tous fermés dans le Département, les dons de nourriture baissent, les passants solidaires dans la rue se font plus rares…

La Ville de Lyon a aussi fermé pendant un temps les fontaines : plusieurs associations contactées ont remarqué que les personnes manquaient tout simplement d’eau. Autre problème : les toilettes publiques, également fermées pour raison sanitaires. Rappelons que ces personnes n’ont même pas de quoi se laver les mains.

Source : Le Progrès

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.